Durant le premier confinement, et l’interdiction d’effectuer tout déplacement jugé non essentiel, de nombreux voyageurs ont été contraints d’annuler leur réservation. Airbnb avait alors mis en place des conditions de “force majeure” permettant l’annulation et le remboursement sans frais pour tous les séjours réservés avant le 14 mars.

La donne a profondément changé et malgré un deuxième confinement, certes moins strict, Airbnb applique ses conditions générales ordinaires, à savoir qu’une annulation et un remboursement ne sont désormais permis qu’en cas d’impossibilité médicale de se déplacer. En clair, si vous n’êtes pas malade, il n’est pas possible d’annuler et vous ne serez donc pas remboursés.

Sur Facebook, un groupe s’est créé pour fédérer les personnes lésées par ces réservations impossibles à honorer. En France, il n’est pas autorisé de se déplacer au-delà d’un périmètre restreint autour de son domicile. En Belgique, au-delà de la bulle familiale, il n’est pas permis d’entretenir des contacts avec plus d’une personne. En clair, d’un côté comme de l’autre de la frontière, impossible de profiter d’un séjour durant cette période de confinement. C’est le cas de Sabine, qui relate avoir réservé un chalet pour 7 personnes du 23 au 30 novembre. Dès l’annonce du reconfinement, le groupe s’est adressé à l’hôte afin d’annuler son séjour, mais ce dernier s’est retranché derrière les conditions générales d’Airbnb.

Certains hôtes se montrent plus conciliants et sont enclins à accepter l’annulation et le remboursement, mais c’est Airbnb qui refuse de rembourser au loueur les frais liés à la réservation. Dans le meilleur des cas, certains vacanciers parviennent à obtenir un bon à valoir, parfois assorti de frais d’annulation, mais au moins ils ne perdent pas la totalité des sommes engagées. Mais pour la majorité, c’est la soupe à la grimace. Au-delà de voir leurs vacances tomber à l’eau, ils sont nombreux à avoir perdu au minimum les acomptes versés, si pas la totalité de la réservation. Pas sûr que cette politique rigide menée par Airbnb soit la meilleure des publicités.