Vacances

Les courts séjours ont le vent en poupe. Weekendesk a enregistré une progression de 96 % durant les vacances de carnaval

BRUXELLES Cette année, les pistes de ski ont fait le plein de Belges à carnaval. Avec des prix jusqu’à 50 % moins chers qu’en 2012, une chute principalement due au fait que les vacances françaises ne tombaient pas en même temps, ce succès était attendu.

En revanche, ce qui était moins prévisible, c’est la forte progression des courts séjours en cette période.

“Il y a eu un effet Saint-Valentin , note-t-on chez weekendesk.com. Nous avons enregistré une augmentation des réservations de 96 % pour la semaine de carnaval par rapport à 2012. La Saint-Valentin n’est cependant pas l’unique raison de cette progression car, si l’on fait abstraction des réservations allant du jeudi 14 au samedi 16 février, l’augmentation atteint 60 % pour le reste de la semaine.”

En ce qui concerne les destinations favorites des touristes belges, le plat pays a la cote puisqu’il concentre 55 % des dossiers, avec Spa et Bruges en tête. “Les Pays-Bas restent attractifs également, avec 27 % des réservations, tandis que la France a attiré 10 % des Belges, principalement à Paris et dans le Nord-Pas- de-Calais. Enfin, on note aussi une fulgurante progression de l’Allemagne, en croissance de 144 %.”

Malgré la crise (même si le tourisme est loin d’être le secteur le plus touché en Belgique), l’envie de se faire plaisir est toujours au rendez-vous. “Le Belge opte résolument pour la qualité. Ainsi, 71 % des réservations ont été effectuées dans des hôtels 4 étoiles contre 61 % en 2012.”

Autre grande tendance : les réservations de dernière minute. “La moitié des séjours ont été réservés dans la semaine précédant les vacances de carnaval.”

Enfin, on note aussi certaines préférences en fonction des régions. “Les habitants du Hainaut sont des gastronomes par excellence. Ils réservent relativement plus souvent des packages culinaires. Les Namurois optent pour leur part plus souvent pour des séjours bien-être, l’Anversois affectionne particulièrement les hôtels de charme tandis que les Limbourgeois et les Luxembourgeois sont des romantiques. Enfin, les Flamands (occidentaux et orientaux) préfèrent les citytrips.”



© La Dernière Heure 2013