Les vacances au pays ont été au programme de nombreux Belges. Jugées plus sûres vu la propagation rapide de la pandémie, et plus encore depuis la classification de certaines régions ou pays entiers en zones orange ou rouges, ces vacances n’en ont pas moins rencontré un grand succès. Chez nos voisins également, où le tourisme français s’en sort avec un honorable bilan estival, principalement attribué aux touristes français dont la présence a été bien plus nombreuse que les autres années.

Et ils y ont visiblement pris goût puisque, selon le baromètre mensuel d’Atout France et de l’office de tourisme et des congrès de Paris, près de 68 % des Français prévoient un nouveau séjour dans leur propre pays au cours des six prochains mois. Les Belges n’ont visiblement pas boudé la France non plus et ils sont même 24 % à prévoir de s’y rendre à nouveau durant le prochain semestre, ce qui en fait la nation étrangère la plus importante à avoir l’intention de voyager dans l’Hexagone, devant la Suisse (15 %) et les Pays-Bas. En revanche, du côté de l’Italie, l’un des pays les plus touchés par le coronavirus, la frilosité reste de mise : seuls 6 % avouent envisager un séjour en France. Les Américains (5 %) et les Britanniques (7 %) ne sont guère plus optimistes, d’autant plus qu’une quarantaine est imposée à ces derniers s’ils reviennent de France.

Provence et Côte d’Azur les plus prisées

Quant aux régions les plus prisées, la Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle-Aquitaine constituent le trio de tête des Français. Les Européens préfèrent quant à eux Paris, la Bretagne et la Normandie.