Nos confrères de RTL ont recueilli ce matin le témoignage de personnes déçues après un départ en vacances annulé en "last minute". Elles étaient dans la file, à l'aéroport de Zaventem, lorsqu'elles ont appris qu'elles ne pourraient pas embarquer.

"Nous devions partir à 6h30 pour la Grèce mais le pays a changé les règles pendant la nuit (NdlR: à notre connaissance, les règles n'ont en réalité pas évolué cette nuit). Nous ne pouvons donc plus embarquer", explique Jennifer au petit matin depuis l'aéroport de Zaventem à RTL. Elle devait partir en famille à Kos avec la société de voyage et tourisme TUI.

La cause de ce départ avorté ? Un problème de QR code. Depuis le 1er juillet et jusqu'au 31 août, les touristes en partance pour la Grèce doivent remplir un questionnaire de santé 48 heures avant leur arrivée. Ils reçoivent ensuite un QR code qui détermine s'ils doivent être soumis à un test de dépistage à l’atterrissage. Dans ce questionnaire, le gouvernement grec demande aux voyageurs des informations détaillées sur leur pays de départ, la durée des séjours précédents dans d'autres pays et l'adresse de leur séjour en Grèce. En fonction du QR code, la personne doit être dirigée vers la sortie ou vers un espace de dépistage.

Jennifer et son mari ont suivi la procédure et rempli tous les documents nécessaires pour leur famille afin de recevoir ce QR code. Un pour toute la famille, alors que ce QR code est, selon les exigences grecques, supposé être individuel (par adulte).

Selon elle, le QR code ne semblait pas obligatoire si les passagers avaient leur mail de confirmation avec eux, mais "chaque adulte doit posséder son propre QR code. Quand on nous a dit qu'on ne pouvait pas embarquer, on n'y croyait pas. On nous a fait sortir de la file", raconte son mari.

Le couple a tout tenté pour faire monter sa famille dans l'avion. Jennifer a "proposé de remplir un nouveau formulaire sur place pour obtenir un QR code mais ils (les autorités à l'aéroport) n'ont pas pu car il faut 48 heures pour recevoir un nouveau QR code. Au mieux, on ne pourra partir que dimanche ou lundi mais les vols sont remplis."

D'autres familles sont dans la même situation, assure RTL qui a recueilli d'autres témoignages dont celui de Vincent également recalé à l'aéroport avec sa famille : "Nous sommes coincés à l'aéroport de Zaventem. Nous devions faire un enregistrement pour avoir un QR code demandé. Au moment de l'enregistrement, il fallait un seul QR code par famille, mais on ne nous laisse pas embarquer car la loi a changé à minuit."

La société de voyage et tourisme TUI assure que "la législation grecque en matière d’entrée des touristes sur son territoire n’a pas changé mais les autorités grecques nous ont demandé d’être plus stricts dans nos contrôles. La règle d’un QR code par personne était déjà mentionnée, à la fois sur notre site internet, et dans les documents de voyage envoyés aux vacanciers. De plus, un SMS est envoyé à chaque voyageur à destination de la Grèce afin de lui rappeler la formalité."