Le Fonds de garantie voyages était presque inconnu du grand public jusqu’au mois de septembre jusqu’à la faillite de Thomas Cook. "On sent vraiment une différence dans le comportement des Belges au moment de réserver, assure Mark De Vriendt. Avant la faillite de Thomas Cook, 63 % des répondants trouvaient important que les agences et tour-opérateurs soient assurés contre l’insolvabilité. Ils sont désormais 74 % !"

Et pour les clients victimes de la faillite du tour-opérateur, les démarches continuent puisque le GFG a déjà remboursé un quart des voyageurs. "On peut parler de l’équivalent de Lehmann Brothers (NdlR: une banque qui a fait une faillite retentissante en 2008) de l’industrie du tourisme, lance-t-il. Grâce à nous, les gens pourront être remboursés et ce n’est certainement pas le cas dans tous les domaines, comme la construction de maisons, par exemple."

Huit millions d’euros ont déjà été remboursés à environ 11 000 voyageurs, un chiffre qui montera à 25, voire 30 millions d’euros finalement, le tout pour 70 000 voyageurs belges.