Au niveau du tourisme, le secteur a limité la casse sur la seconde partie de l’année, après quelques mois très compliqués à la suite de l’interdiction des voyages non essentiels. "Les mois de septembre, octobre et novembre ont été très bons, et sont presque revenus aux mêmes chiffres que 2019 pour le nombre de voyages. C’est une bonne nouvelle et on pensait que tout était reparti avec la réouverture des frontières aux États-Unis, en République Ddominicaine ou encore en Thaïlande. Avec la quatrième vague et le variant Omicron, c’est à nouveau un peu plus compliqué", convient Pierre Fivet, de l’ABTO.

Et quitter le pays a été compliqué à tous les niveaux, cela a donc profité à la Belgique. C’est simple, avec 3 281 557 voyageurs d’au moins une nuit, notre pays a été le plus visité par les touristes belges cette année. C’est bien plus que l’an dernier (2,01 millions) et que 2019 (2,63 millions). De quoi booster l’économie locale, même si les touristes ont manqué dans les grandes villes. Du côté de l’aviation, la baisse a été très marquée, passant de 8,38 millions de voyageurs en 2019 à 3,89 millions cette année.