Vacances

Si des milliers de vacanciers ont été ou vont être rapatriés suite à la faillite de Thomas Cook, la situation ne sera totalement réglée qu’au 6 octobre prochain. Wouter Beke a ainsi détaillé la situation en Commission Economie de la Chambre.

“En ce qui concerne le rapatriement de nos compatriotes, quelque trois mille voyageurs avaient déjà été rapatriés avant jeudi et 1 174 clients de Thomas Cook l’ont encore été dans la journée. Vendredi, ce sont 1 042 voyageurs qui vont rentrer et d’ici le 6 octobre, environ nonante-cinq pour cent (95 %) des voyageurs auront été rapatriés.”

Par ailleurs, plusieurs missions diplomatiques sont intervenues auprès des ministres en charge du tourisme notamment, afin de soulever la question des problèmes des voyageurs, qui ont parfois dû payer des suppléments pour avoir le droit de séjourner. “A ce titre, la lettre du Fonds de garantie est également accueillie favorablement. Une réponse positive émane en effet déjà d’une cinquantaine d’hôteliers étrangers.”

Il a également été pris contact avec la Commission européenne, pour lui demander de prendre des mesures afin de s’assurer que le voyageur ne soit pas soumis à des traitements abusifs à l’étranger.

“Toutes ces actions contribuent à normaliser la situation de nos citoyens à l’étranger. Le SPF Affaires étrangères nous a confirmé que le nombre d’appels au numéro de crise a fortement diminué. Le centre de crise restera en tout cas accessible au moins jusqu’à dimanche soir.”

En ce qui concerne l’information des passagers, les mesures nécessaires ont été prises pour faciliter l’accès au site web du Fonds de garantie. Les voyageurs peuvent désormais y trouver des informations sur le rapatriement et les vols. “Des réclamations peuvent également être faites via le formulaire en ligne. Entre-temps, 5 000 réclamations ont déjà été introduites. Il est important que les voyageurs utilisent ce formulaire en ligne car il permet au Fonds de garantie de travailler de la manière la plus efficace possible.”