Le Fonds de garantie voyages (GFG) a traité, ces deux derniers mois, environ un quart des dossiers de remboursement après la faillite du tour-opérateur Thomas Cook. Quelque 8 millions d'euros ont déjà été remboursés à 11.000 voyageurs, a indiqué lundi le directeur Mark De Vriendt. 

Depuis cette faillite, les voyageurs semblent avoir pris davantage conscience de l'importance de la protection financière lors de la réservation d'un voyage. Thomas Cook a été déclaré en faillite fin septembre en Belgique, après la chute de la société mère britannique. Le Fonds de garantie voyages, créé et financé par le secteur, a alors été activé afin de rapatrier les quelque 13.000 voyageurs bloqués à l'étranger, avant de rembourser ceux qui avaient annulé leur voyage en raison de la faillite.

Le fonds a remboursé les premiers voyageurs fin novembre. Depuis lors, environ 5.000 des 20.000 dossiers attendus ont été traités, avec le remboursement de 8 millions d'euros à 11.000 voyageurs. "La plupart des gros dossiers, de personnes qui avaient déjà payé la totalité de leur voyage, sont presque terminés", ajoute Mark De Vriendt. "Maintenant, nous travaillons sur des montants plus petits, par exemple des acomptes qui ont déjà été versés."

La grande majorité des réclamations devrait être réglée d'ici le mois de mai.

La faillite de Thomas Cook semble avoir également sensibilisé les voyageurs sur l'importance d'une protection financière, selon une enquête sur les intentions de voyage des Belges présentée lundi. 

Durant l'été, 63% des personnes interrogées déclaraient considérer la protection financière comme importante, contre 74% en novembre (donc après la faillite de Thomas Cook).