Vacances Parti de Suède, le mouvement semble prendre une certaine ampleur et il cause des maux de tête à beaucoup de patrons de l’aérien. “Je peux vous dire que ce phénomène est une réalité et que nous en sentons les effets, explique Rickard Gustafsson, le patron de la compagnie scandinave SAS.