Erika Vlieghe, présidente du Groupe d'experts en charge du déconfinement (GEES), a estimé qu'il était "encore trop tôt pour partir en vacances en avion".

Dans une interview au Knack, elle explique qu'il n'y a pas que le vol lui-même qui pose problème, il y a aussi tous les a-côtés : "l'enregistrement, la porte d'embarquement, le contrôle des bagages, les boutiques et l'aéroport. Cela génère beaucoup de contacts." 

Pour l'experte, si les gens ont le choix, mieux vaut mieux partir en vacances "en voiture, à pied ou à vélo". "Il y a une différence entre prendre le métro quinze minutes et faire un vol de plusieurs heures en avion", conclut-elle.