On note un véritable boom des réservations pour ce week-end.

Fête commerciale à fuir pour les uns, tradition et romantisme pour les autres, la Saint-Valentin est une fête qui ne laisse personne indifférent. Et cette année plus qu’une autre, le 14 février risque de faire les affaires de beaucoup de monde. Pourquoi ? Tout simplement car cela tombe un vendredi. Raison de plus pour s’octroyer une soirée au restaurant, au cinéma ou dans un bar, mais aussi pour partir en week-end.

L’occasion de s’évader deux jours en amoureux sans devoir prendre de jour de congé, et de gagner des points pour certain(e) s. Tui, le premier tour-opérateur du pays, enregistre par exemple 123 % de réservations en plus par rapport au 14 février 2019 et près de 85 % de réservations en plus par rapport aux trois autres vendredis de février 2020. “Il y a un réel engouement pour les citytrips qui enregistrent 70 % de voyageurs en plus pour le week-end de la Saint-Valentin, note Sarah Saucin, porte-parole de Tui. Pour le week-end de la Saint-Valentin, l’Allemagne, avec les régions de l’Eifel et la Moselle, est la destination favorite mais elle est suivie de très près par la Belgique.

Les escapades dans notre pays ont en effet le vent en poupe (+40 %), principalement à la côte. La France, qui fait plus que doubler son nombre de visiteurs (+240 %) complète le top 3. “La région de la Champagne remporte la première place, l’occasion de porter un toast à l’amour. Du côté des citytrips, Paris, ville de l’amour par excellence, est la destination favorite absolue et enregistre 50 % de réservations en plus par rapport à l’année passée. Quant à Barcelone, aux températures clémentes, elle enregistre 30 % de croissance. Prague complète le top 3 et accueille trois fois plus de visiteurs par rapport à l’année passée.

De surprises, mais aussi de grands classiques qu’on aime (re) visiter, le tout avec une touche un peu plus romantique que d’habitude.