L'avertissement de voyage négatif émis par la Suède à l'encontre de dix pays européens, dont la Belgique, en raison de la pandémie de coronavirus, prendra fin le 30 juin, a annoncé mercredi la ministre des Affaires étrangères.

Les dix pays concernés sont la Belgique, la Croatie, la France, la Grèce, l'Islande, l'Italie, le Luxembourg, le Portugal, l'Espagne et la Suisse, a précisé Ann Linde, ministre suédoise des Affaires étrangères.

La recommandation d'éviter les voyages non-essentiels vers d'autres pays de l'Union européenne, ainsi que vers le Royaume-Uni, le Liechtenstein et la Norvège qui font partie de l'espace Schengen, restera en place jusqu'au 15 juillet, a-t-elle ajouté.

Les voyages non-essentiels vers le reste du monde resteront déconseillés jusqu'au 31 août en raison de l'incertitude liée à la crise sanitaire.

"Nous recommandons toujours d'éviter les voyages dans nos pays voisins", a souligné Mme Linde, mettant en exergue que certains ont imposé des règles de quarantaine pour les voyageurs venant de Suède ou d'autres restrictions de voyage.

Il est également préconisé de bien préparer son voyage, de respecter les avis émis par les autorités locales et de prendre conscience que le ministère des Affaires étrangères de Suède dispose de peu de moyens pour offrir un rapatriement.

La Suède est au centre de l'attention internationale pour ne pas avoir mis en place de confinement et ne pas avoir fermé les restaurants ou les bars, au contraire des pays voisins. Le pays a seulement limité les rassemblements à 50 personnes.

Le pays nordique a passé mercredi la barre de 5.000 décès dus au Covid-19.