Vacances

La porte du palais 5 se referme sur une pluie battante. Derrière le sas, un tapis rouge attend les visiteurs. Au bout du couloir, le tapis devient bleu et le premier stand apparait. Sur la gauche, des étals de nourriture. Peu de monde à l’horizon, l’entrée est assez calme. Tout à coup, des cris retentissent. Clamés en cœur par une dizaine de danseuses, les cris se rapprochent, au rythme des tambours.

Au milieu de la salle, les visiteurs se regroupent, curieux. Certains sortent leur téléphone, pour filmer la scène. La foule s’écarte pour laisser passer le cortège, tout en plumes et en couleurs. Les musiciens frappent sur leurs tambours, incitant leurs collègues à se déhancher. C’est la Martinique qui vient à votre rencontre, espérant que vous vous laisserez tenter par un voyage aux Caraïbes.

A deux pas de là, une hôtesse vous tend un prospectus, reprenant tous les hôtels de la côte espagnole. Vous êtes bien au salon des vacances, au Heysel. Depuis jeudi, plusieurs centaines d’exposants tentent de capter l’attention des visiteurs.

Certains dans le but de valoriser un pays ou une région comme destination de voyages. D’autres pour vous inciter à réserver vos prochaines vacances. Tours opérateurs établis ou agences plus modestes, une chose est sûre : les exposants ne manquent pas d’imagination !

(...)