Les agences Neckermann récemment rouvertes accueillent principalement des personnes qui avaient réservé un vol ayant été annulé en raison de la crise du Covid-19 et qui voudraient reprogrammer leurs vacances grâce à leur bon à valoir. 

Les nouveaux clients souhaitent quant à eux essentiellement partir en vacances en voiture. De manière générale, les futurs vacanciers s'interrogent sur les conditions de voyage dans le contexte de crise sanitaire, indique mardi une porte-parole du voyagiste. Neckermann a rouvert ses 62 magasins en Belgique vendredi dernier. Les Belges peuvent se rendre dans 40 d'entre eux du lundi au samedi sans rendez-vous, afin de discuter de leurs projets de vacances. Les 22 autres plus petites boutiques seront ouvertes deux jours par semaine, le lundi (sur rendez-vous) et le samedi (sans rendez-vous).

"Deux tiers des personnes se présentant dans nos magasins sont des clients qui avaient réservé un vol qui n'a pas pu avoir lieu en raison de la crise du Covid-19 et qui ont reçu un bon à valoir", explique la porte-parole. Il s'agit de vacances qui ont été réservées entre le 15 mars et le 15 juin ou de vols qui ont dû être annulés.

"En ce qui concerne les nouveaux clients, ils ont tendance à privilégier les vacances en voiture. Ils comptent se rendre dans des hôtels, des campings ou des maisons de vacances", complète la porte-parole.

Enfin, on remarque également que les clients s'interrogent sur l'expérience de vacances. "Par exemple, comment les hôtels s'adaptent-ils aux mesures liées au coronavirus? Comment gèrent-ils le buffet? Les toboggans sont-ils accessibles? Etc."

À la fin de l'année dernière, 91 agences Thomas Cook Retail Belgium ont dû fermer après que la multinationale britannique avait fait faillite. Le voyagiste espagnol Wamos Group en a racheté une soixantaine.