Selon la compagnie, les recommandations de M. De Crem n'ont pas beaucoup de sens puisqu'il serait tout aussi sûr de passer ses vacances à l'étranger qu'en Belgique. Menée auprès de 243 chaînes hôtelières entre le 6 et 16 juillet, une enquête interne de l'entreprise montre en effet que chaque hôtel a établi un plan pour suivre efficacement les mesures contre le coronavirus. Ainsi, "97% du personnel porte en permanence un masque de protection et un gel hydroalcoolique est proposé dans chaque hôtel. 90% des hôtels sont aussi prêts à effectuer des contrôles de température".

Le sentiment de vacances prévaut, tout comme les mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus, assure la compagnie de voyage. "Les mesures de sécurité sont donc également largement mises en œuvre dans d'autres domaines. Par exemple, il y a toujours une distance suffisante entre les chaises longues de la piscine et nous avons aussi pensé aux mesures dans les restaurants: dans un restaurant d'hôtel sur trois, il n'y a plus de buffet, mais la nourriture est servie à table."

"Une communication gouvernementale aussi incohérente frappe durement notre secteur", alerte le directeur général de Neckerman Laurent Allardin. "Il est important que tout le monde sache que les voyages "coronaproof" (résistants au coronavirus, NDLR) sont à nouveau possibles aujourd'hui, à condition, bien sûr, que les mesures de sécurité soient strictement respectées. Et ce par les vacanciers et par le personnel de l'hôtel."