Le virologue Marc Van Ranst estime qu'il est préférable de ne pas booker des voyages d'été, ni même des festivals.

Des vacances d'été passées entièrement en Belgique et aucun festival, voilà comment Marc Van Ranst, un virologue, conseille de passer les vacances d'été à nos collègues d'Het Laatste Nieuws.

Le professionnel de la santé estime que l'Europe n'en aura pas tout à fait fini avec le coronavirus durant la saison estivale. Si la Belgique devrait être sortie du lockdown actuel, ce ne sera certainement pas le cas dans d'autres pays, où le virus ne s'est pas (encore) développé. Marc Van Ranst avance donc que de nombreux voyages d'été dans des pays étrangers risquent d'être annulés. "Supposons que le virus s'essouffle dans notre pays à la mi-mai ou à la fin du mois de mai, cela ne veut pas dire que ce sera le cas dans d'autres pays où il émerge seulement maintenant ou doit encore percer", avance-t-il.

Pour l'organisation des plus grands festivals de Belgique Graspop (18-21 juin), Rock Werchter (2-5 juillet), Dour (15-19 juillet) ou encore Tomorrowland (17-26 juillet), Van Ranst n'est pas confiant. Selon lui, ils seront annulés. “Laisser venir en Belgique des étrangers dont le pays est encore à la peine avec le coronavirus comporte un risque énorme de le réintroduire chez nous. De plus, je suis sûr que de nombreux artistes vont annuler leur participation et que les interdictions de voyager vont de toutes manières pleuvoir”, continue-t-il.

Les petits festivals ne posent, selon M. Van Ranst, aucun problème. "À condition que nous soyons à zéro infection d'ici là. Et comme nous pouvons le constater en Chine, la phase finale de l'épidémie peut durer un certain temps."

Le virologue préconise donc des vacances et des activités au sein du pays. En Ardennes, ou à la mer par exemple. "Déjà, rien que pour soutenir notre horeca national". Un bon argument.