Ce lundi, il sera à nouveau possible de quitter le pays sans avoir un motif impérieux. C’est donc la reprise des voyages touristiques ou pour aller voir de la famille ou des amis. Mais dans quelles conditions ?

Prenons d’abord les règles en vigueur en Belgique. " L’interdiction des voyages non essentiels dans l’Union européenne prend fin le 19 avril. En ce qui concerne les voyages en dehors de l’Union, les règles européennes restent d’application. Un avis de voyage négatif reste en vigueur pour tous les voyages non essentiels ", peut-on lire sur le site des Affaires étrangères. " À leur retour, les voyageurs doivent suivre un régime strict de tests et de quarantaine obligatoires. Le Passenger Location Form permettra à la police de repérer les personnes qui ne se font pas tester à leur retour. Toute personne qui ne respecte pas les règles relatives au dépistage s’expose à une amende corona de 250 euros. "

En d’autres termes, les règles qui étaient de mise en Belgique après les vacances de Noël recommencent.

Au retour, il faudra se faire tester le premier et le septième jour, et se mettre en quarantaine obligatoirement durant ces sept jours. Précisons également que les autotests n’entrent pas en considération dans ce protocole. Seuls les tests PCR feront foi.

Mais quid des autres pays, alors ? On est loin d’une situation dans laquelle on peut voyager tout à fait librement en Europe. Certains pays imposent en effet des quarantaines à l’arrivée, comme la Suisse qui impose un isolement de 10 jours. En France, il faut présenter un test PCR négatif qui date de maximum 72 heures avant l’arrivée au pays. Rappelons aussi que toutes les mesures en application pour les Français le seront aussi pour les voyageurs : couvre-feu à 19h, pas de déplacements au-delà de 10 kilomètres du lieu de résidence, etc.

Pour l’Italie, on parle d’un test antigénique négatif qui date de maximum 48 heures et d’une quarantaine de cinq jours qui prendra fin seulement avec un test PCR négatif réalisé sur place. Pour l’Espagne, on parle aussi d’un test PCR négatif à présenter en arrivant au pays.

Toutes les informations sont à découvrir sur le site des Affaires étrangères, mais aussi sur les sites officiels des pays.