Tout le secteur aéronautique a fortement souffert des mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus. Le trafic aérien s'est presque entièrement interrompu au printemps et, après une légère amélioration au cours de l'été, il a de nouveau été perturbé à partir de septembre en raison de la deuxième vague d'infections au Covid-19.

Ryanair a par exemple comptabilisé 1,9 million de passagers en décembre, soit 83% de moins qu'au cours de la même période en 2019.

La compagnie aérienne a également considérablement réduit son offre pour l'hiver, avec seulement un cinquième de la gamme normale. Le taux d'occupation des avions s'élevait en moyenne à 73%.