Pour l'instant, les voyages non essentiels en dehors de l'Union européenne sont toujours déconseillés. Et selon TUI, pour la plupart des destinations lointaines, aucune amélioration n'est encore en vue. "Cela n'a aucun sens de faire attendre les gens encore plus longtemps, surtout si cela réduit également les chances qu'ils trouvent une alternative", justifie Piet Demeyere. La décision ne s'applique qu'aux vacances à forfait vers Cuba, la Jamaïque et le Mexique. Les autres voyages se poursuivront comme prévu pour l'instant. "Trois semaines avant le départ, nous examinons la situation à destination. Si la situation est encore rouge, nous annulons. De cette façon, les voyageurs ont trois semaines pour choisir éventuellement une autre destination", explique le porte-parole. TUI ne peut pas dire combien de voyageurs ont été affectés. Selon Piet Demeyere, il s'agit d'un "nombre relativement faible". "De nombreuses personnes sont encore réticentes à l'égard des destinations lointaines en raison de la crise du coronavirus. En outre, ils versent également des acomptes considérables pour un tel voyage. Il ne s'agit donc pas d'un nombre immense de voyageurs." La décision s'applique pour l'instant aux mois de juillet et d'août. TUI espère pouvoir à nouveau proposer à ses clients des vacances à forfait à distance à partir de septembre, si la pandémie le permet.