815 Belges ont acheté une résidence secondaire début 2015, contre 747 en 2014. Prix moyen : 240.000 euros…

Le phénomène n’est pas nouveau mais semble encore s’amplifier : quelque 815 Belges ont acheté une seconde résidence en Espagne au cours du premier trimestre, soit un chiffre en hausse par rapport à la même période de 2014.

Et pourtant, le temps des bonnes affaires semble résolu, selon la société Azull, spécialisée dans le marché des résidences secondaires en Espagne.

Les prix sont en effet repartis à la hausse après le trou d’air enregistré dans la foulée de la crise financière. Si la moyenne des prix était de 170.000 euros en 2012, elle était de 240.000 en 2014 pour une habitation sur la côte.

"Les prix sont inexorablement à la hausse", souligne Marleen De Vijt, CEO de la société Azull, qui pointe aussi le fait que les candidats belges à un achat immobilier en Espagne n’ont pas vraiment conscience de cette reprise. "Lorsqu’ils se décident à acheter une seconde résidence en Espagne, la plupart des Belges pensent à un budget moyen de 180.000 euros."

Sans surprise , un même budget peut vous permettre d’acheter un bien plus spacieux si vous vous écartez des endroits les plus courus. "Les lieux de villégiature hautement fréquentés, tels que la Costa del Sol ou la Costa Blanca, vous proposeront pour 240.000 euros une habitation existante ou un appartement compact à quelques kilomètres de la plage. Dans les régions moins connues, comme la Costa Calida, vous pourrez avoir un bien spacieux et moderne à quelques mètres à peine de la plage."

La raison principale pour acheter en Espagne est la recherche du "calme", ce qui est le cas de 85 % des Belges ayant une résidence en Espagne.

Leur principal souhait n’est pas d’y habiter en permanence, mais bien, pour 70 % d’entre eux, d’y passer de temps à autre quelques jours, voire même un week-end prolongé.