La prudence est de mise pour cet été 2020. Toutes les régions d'Europe ne sont pas accessibles, aussi facilement qu'à l'accoutumée. Certaines le sont, d'autres également mais selon certaines conditions tandis que quelques unes sont interdites. C'est pourquoi le ministère des Affaires étrangères a réparti sur son site les pays en zone verte, orange et rouge. Une liste a été dressée pour les départs et une liste pour les retours.

A l'aube du premier week-end d'août, nous faisons le point avec la dernière mise à jour des conseils pour les voyageurs au sujet des départs.

Pays et régions en zone verte

Les départs vers les pays et régions de la zone verte sont autorisés. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment l'Allemagne, la Finlande, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, le Liechtenstein, Malte, la Norvège, la Slovaquie et la Suisse. Toutefois, il faut bien respecter les instructions locales à propos du Covid-19. Celles-ci sont accessibles sur le site des Affaires étrangères.

La situation est semblable en France, en Croatie, en Autriche, en Pologne, en République tchèque, en Slovénie, en Espagne, au Portugal et au Royaume-Uni, à l'exception de certains régions qui se trouvent en zone orange ou rouge. 

Pays et régions en zone orange

Dans plusieurs pays, des impératifs sont à respecter. Les voici

  • Pays-Bas: nos voisins ont placé Anvers en zone orange. Il est conseillé aux Belges provenant d'Anvers qui se rendent en Hollande de respecter une quarantaine de 14 jours. Ce n'est pas une obligation.
  • Chypre: toute personne qui s'y rend doit se soumettre à un test de dépistage moins de 72 heures avant son départ
  • Estonie, Lettonie, Lituanie: toute personne entrant dans le pays depuis la Belgique doit se confiner durant 14 jours et remplir un formulaire pour pouvoir être localisé
  • Islande: il existe deux possibilités. Soit être soumis à un test de dépistage à l'arrivée, soit être mis en quarantaine durant 15 jours. Il faut également remplir un formulaire
  • Danemark: les touristes doivent passer au moins six nuits dans le pays

Pour les régions suivantes, il faut être très prudent. Il est donc recommandé de garder ses distances, de porter un masquer, de bien se laver les mains et de ne pas visiter les lieux de grosse affluence. Au retour en Belgique, il est préférable de faire un test de dépistage et éventuellement de se confiner au moindre doute ou symptôme.

  • La Bulgarie, le Luxembourg, la Roumanie et la Suède.
  • Haute-Autriche et de Vienne en Autriche
  • Śląskie et Malopolski en Pologne,
  • La région adriatique et la région continentale en Croatie
  • L’Aragon, la Catalogne, le Pays basque, la Navarre, La Rioja et l’Estrémadure en Espagne,
  • L'Île-de-France et le Pays de la Loire en France,
  • L’Algarve au Portugal,
  • Pomurske, Savinske et la vallée centrale de la Sava en Slovénie
  • Prague, la Bohême centrale, Jihovýchod et Moravskoslezsko en République tchèque
  • Midlands, l’Angleterre du Nord-Est et le Yorkshire, l’Angleterre du Nord-Ouest et l’Irlande du Nord et le Pays de Galle au Royaume-Uni

Pays et régions en zone rouge

Pour les pays et régions suivantes, les Belges ne sont pas autorisés à y partir en vacances.

  • Leicester au Royaume-Uni
  • Province de Lleida en Catalogne et la province de Huesca en Espagne
  • Les régions d’Amadora, Odivelas, Sintra (Queluz-Belas/Massamá-Monte Abraão/Agualva-Mira Sintra/Algueirão-Mem Martins/Rio de Mouro/Cacém-São Marcos), Loures (Camarate, Unhos, Apelação/Sacavém-Pior Velho) et Lisbonne (Santa-Clara) au Portugal

Quid des pays qui ferment leurs portes aux Belges?

Qu'en est-il maintenant de la Belgique ? Comme évoqué plus haut, les Pays-Bas ont surtout placé la zone d'Anvers, actuel foyer des contaminations en Belgique, comme zone orange. La Norvège a annoncé que les Belges se rendant sur son territoire seraient placés en quarantaine pendant 10 jours.

Mais si d'autres pays n'ont pas encore tranché, le virologue Marc Van Ranst pense que ça ne saurait tarder. "Il y aura plus de conseils de voyage négatifs pour la Belgique", affirme-t-il. Reste à savoir si ces avis seront de couleur orange ou rouge. "Tout dépend du seuil utilisé. Nous sommes actuellement sur 31,7 tests positifs pour 100 000 résidents au cours de la semaine dernière. C'est en partie parce que nous testons très bien. Chaque pays a un seuil différent et un algorithme différent pour considérer un pays comme dangereux. Cela fonctionne souvent dans les deux sens. Les pays pour lesquels vous avez vous-même donné des conseils de voyage négatifs regarderont un peu plus précisément et peuvent également vous placer sur leur zone orange ou rouge. En plus du côté scientifique, il y aussi le côté diplomatique et politique", explique le virologue à HLN.

D'ailleurs, le virologue estime que la Belgique devrait être placée en zone orange et Anvers en zone rouge: "Nous plaçons en zone orange ou en rouge les pays qui sont dans la même situation que nous. Anvers devrait probablement être en rouge et le reste du pays en orange", conclut-il.