La décision a un impact important car presque tout le sud de la France, au bord de la Méditerranée, de l’Hérault aux Alpes-Maritimes, mais aussi la Corse et la Martinique, se trouvent désormais en zone rouge. Or de nombreux retraités, étudiants et couples, sans ou avec des jeunes enfants, ont attendu septembre avant de partir en vacances.

Ce délai de 48h a été fixé pour permettre aux touristes belges qui sont sur place de revenir en Belgique sans avoir l’obligation de se mettre en quarantaine pendant quatorze jours, ni de se soumettre à un test. Toutefois, les Affaires étrangères le recommandent car ces zones portaient déjà le code orange.

"Cela n’implique pas que les gens qui sont déjà en zone rouge doivent rentrer", expliquent les Affaires étrangères, mais ceux qui décident de rester en zone rouge devront se soumettre, à leur retour, à un test et à la quarantaine.

En revanche, il ne sera pas autorisé à partir de vendredi 16h de s'y rendre. La Belgique "interdit formellement les voyages touristiques ou non-essentiels dans ces zones", précisent les Affaires étrangères. "Des PV pourront être dressés aux aéroports, dans les gares et même lors de contrôles de police", précise Marie Cherchari, porte-parole. "Un arrêté ministériel prévoit des sanctions pénales et il est aussi fait appel au sens civique des gens".

Pour rappel, les voyages dits "essentiels" sont autorisés dans les zones rouges, pour des raisons professionnelles ou pour assister à des funérailles par exemple. Mais cela ne concerne pas les touristes.

Une bonne partie du littoral méditerranéen en rouge

Voici les départements français qui seront ajoutés ce vendredi à 16h dans la catégorie des "zones rouges" : Départements de l’Ain, de la Corse-du-Sud, de la Côte-d’Or, de l’Essonne, du Gard, de la Haute-Corse, de la Haute-Garonne, de la Martinique, de la Réunion, de Seine-et-Marne, du Vaucluse, des Yvelines.

Ils s’ajoutent à ceux qui l’étaient déjà depuis plusieurs jours ou semaines: Ville de Paris ; Départements des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, de la Guadeloupe, de la Guyane française, de la Gironde, des Hauts-de-Seine, de l’Hérault, du Loiret, du Rhône, de la Seine-Saint-Denis, du Val-d’Oise, du Val-de-Marne, du Var.

© DR

--> Davantage d’informations peuvent être obtenues sur le site des Affaires étrangères.

--> Toute personne rentrant d’un voyage à l’étranger doit aussi remplir ce document.