La société roularienne VDL passe à côté d'une importante commande de De Lijn

(Belga) Le constructeur de bus italien Iveco a décroché une importante commande de 500 bus électriques pour la société de transports en commun flamande De Lijn. Son concurrent VDL, qui dispose d'une usine à Roulers (Flandre occidentale), s'est sentie lésée mais a été déboutée par le Conseil d'Etat.

La société roularienne VDL passe à côté d'une importante commande de De Lijn

Le Conseil d'Etat a publié lundi des arrêts qui dévoilent les deux lauréats d'une commande auprès de De Lijn. La plus grande a été remportée par Iveco et porte sur 500 bus électriques de 18 mètres de long chacun. VDL se console avec une commande de 75 bus électriques. L'offre de VDL n'a pas été retenue pour le plus gros marché en raison de sa capacité de batteries insuffisante. Mais l'entreprise estime que la décision n'a pas été prise à la régulière. "Nous avons fait nos calculs. Nous aurions dû gagner", a commenté Peter Wouters, directeur de VDL Bus Roulers. VDL s'est adressé au Conseil d'Etat mais ce dernier a estimé que tout avait été fait dans les règles chez De Lijn. Ebusco également, un constructeur de bus néerlandais dans lequel Marc Coucke détient certaines parts, a aussi fait appel au Conseil d'Etat contre cette désignation, tant pour la commande de 500 bus que pour celle de 75 bus. (Belga)

© 2023 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be