Exécution de musiciens au Nord: les renseignements sud-coréens "au courant"

<p>Le chef des services secrets sud-coréens a indiqué "être au courant" de l'exécution présumée de membres de l'orchestre national de Corée du Nord, dont l'ancienne petite amie du dirigeant Kim Jong-Un.</p>

Le chef des services secrets sud-coréens a indiqué "être au courant" de l'exécution présumée de membres de l'orchestre national de Corée du Nord, dont l'ancienne petite amie du dirigeant Kim Jong-Un.

Plusieurs membres de l'orchestre et d'autres formations musicales ont été exécutés par balle pour avoir filmé leurs ébats sexuels, avait affirmé en septembre le quotidien japonais Asahi Shimbun.

Ces informations ont été commentées pour la première fois mardi par un haut responsable sud-coréen, le chef des services secrets, a indiqué mercredi l'agence sud-coréenne Yonhap.

L'Asahi Shimbun avançait que l'exécution des musiciens, dont une chanteuse supposée être une ancienne petite amie du jeune dirigeant nord-coréen, avait été ordonnée afin de faite taire les rumeurs sur le train de vie "décadent" de l'épouse de Kim Jong-Un, lorsqu'elle était chanteuse.

La Corée du Nord a démenti les informations de presse sur ces exécutions, qui auraient eu lieu en août.

Mardi, le directeur des services secrets sud-coréens, Nam Jae-Joon, a déclaré lors d'une session parlementaire à huis-clos "être au courant de l'exécution d'une dizaine de personnes associées avec l'orchestre Unhasu", selon Yonhap qui cite deux députés.

Ces informations sont l'oeuvre de "psychopathes" et de "dingues de la confrontation" au sein du gouvernement et des médias sud-coréens, a rétorqué l'agence nord-coréenne KCNA, porte-voix du régime communiste.

Dans un effort apparent de répondre à ces informations, la radio nord-coréenne Pyongyang Bangsong a diffusé un quintette, "Hymne à la mère-patrie", joué selon la radio par l'orchestre Unhasu, sous la direction du chef Ri Myong-Il.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be