Aux États-Unis, des parallèles entre Martin Luther King et Mandela

AFP
<p>Accoudé au balcon de la chambre 306 du Lorraine Motel à Memphis dans le Tennessee, un jour clair et froid de novembre 2000, Nelson Mandela n'a pas pu retenir ses larmes.</p>

Accoudé au balcon de la chambre 306 du Lorraine Motel à Memphis dans le Tennessee, un jour clair et froid de novembre 2000, Nelson Mandela n'a pas pu retenir ses larmes.

C'est à cet endroit précis que, 32 ans plus tôt, Martin Luther King était abattu d'une balle dans la gorge. James Earl Ray écourtait ainsi la vie du pasteur noir, héros de la lutte pour les droits civils des Noirs américains. Un modèle pour Mandela.

"Malgré le nombre d'années écoulées depuis cet incident tragique, je n'ai pas pu garder une contenance", confiait ce jour-là l'ancien président de l'Afrique du Sud devant 7.000 personnes venues l'applaudir. "C'était trop lourd, je n'ai pas pu le supporter", confiait-il dans un discours rapporté dans le quotidien Memphis Commercial Appeal.

Il aura fallu six ans au Musée national des droits civiques, qui préserve intacte la chambre où était installé MLK dans l'hôtel où il a été assassiné, pour convaincre Mandela de venir à Memphis pour y recevoir une médaille de la Liberté.

Mais contrairement aux autres récipiendaires, Nelson Mandela aura été le seul à insister pour faire du Lorraine Motel la première étape de son séjour de 24 heures à Memphis, une des villes les plus ségrégationnistes des États-Unis.

"Cela a clairement touché une corde sensible chez lui", explique Faith Morris, l'une des responsables du Musée national des droits civiques. "Il comprenait parfaitement quelle avait bien pu être la lutte du Dr King. Il était très conscient du parallélisme de leurs vies", ajoute-t-elle. "Il a survécu à beaucoup de choses et il a eu une très longue vie. Le Dr King n'a pas eu cette chance".

Nelson Mandela, mort jeudi à l'âge de 95 ans, était emprisonné depuis quatre ans lorsque Martin Luther King fut assassiné en 1968 à l'âge de 39 ans.

Comme lui, Mandela recevra le prix Nobel de la paix, souligne le commentateur et militant noir Jeff Johnson.

"Solidarité dans la répression"

"Il y a un grand nombre de parallèles", entre le jeune Martin Luther King diplômé de théologie à l'université de Chester en Pennsylvanie où il appris l'art de prêcher ses fameux sermons, fer de lance de la lutte pour les droits civiques et Mandela, diplômé de droit "pour mieux comprendre la loi qu'il voulait combattre", détaille-t-il.

La ligue des jeunes du Congrès national africain (ANC) co-fondée en 1944 par Mandela, partage la même vision de résistance civile que les Noirs américains qui occupèrent pacifiquement entre 1960 et 1961, des restaurants qui leur étaient interdits dans le sud ségrégationniste.

"Il y avait cette réalité partagée qu'était l'oppression dans ces deux pays sans doute les plus préoccupés du monde par la question des races", ajoute Jeff Johnson, contacté par téléphone. "Cette solidarité dans la répression a crée une fraternité dans le militantisme".

A sa sortie de prison après 27 années d'enfermement --dont 18 ans au pénitencier de Robben Island--, Mandela épousa les principes de la non-violence auxquels MLK comme Gandhi n'avaient fait aucune infidélité, et insiste sur l'importance de la jeunesse pour poursuivre le changement.

Le pasteur Jessie Jackson souligne les similitudes entre le droit de vote accordé aux Noirs sud-africains en 1994 et ce même droit reconnu aux Noirs américains 30 ans plus tôt en 1965. "On ne peut pas séparer sa carrière de celle du pasteur King", explique l'ancien militant et candidat aux primaires démocrates, qui était aux côtés de MLK le jour de son assassinat.

"Il avait été façonné par la persécution et possédait un sens de la dignité intérieure", a-t-il déclaré sur la chaîne américaine NBC. "Il n'a pas reproduit le système. Il avait le choix entre la vengeance et la réconciliation. Il a choisi la réconciliation comme une victoire sur l'apartheid".

© 2023 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be