Wimbledon: Serena Williams manque son retour

Igor GEDILAGHINE
<p>Serena Williams lors de sa défaite au premier tour de Wimbledon contre la Française Harmony Tan le 28 juin 2022</p>

"C'est mieux que l'an dernier...": Serena Williams a eu du mal a mettre des mots sur sa défaite mardi au premier tour de Wimbledon où elle revenait un an après son abandon sur blessure quelques jeux après son entrée en lice.

Chez les messieurs, malgré une absence de trois ans, aucune préparation et un pied en sursis, Rafael Nadal a, lui, réussi son retour sur le gazon londonien.

A 40 ans, la reine Serena avait annoncé à la surprise générale son retour sur le circuit en simple moins de deux semaines avant le début du tournoi. Retombée à la 1.204e place mondiale car elle n'avait plus joué le moindre match depuis juillet dernier, elle avait obtenu une invitation pour jouer le tableau principal.

<p>Harmony Tan célébrant sa victoire contre Serena Williams le 28 juin 2022 au premier tour de Wimbledon</p>

Mais la Française Harmony Tan (115e), aussi impressionnée qu'elle fût surtout qu'elle jouait pour la première fois le Majeur sur gazon, a trouvé les ressources pour avorter le retour de l'Américaine qu'elle a battue 7-5, 1-6, 7-6 (10/7) en 3h11.

"Je ne m'étais pas préparée pour des matchs de trois heures", a notamment expliqué Williams.

- Intimidation -

Car Tan a su profiter des carences de son adversaire, en manque de repères.

<p>Serena Williams le 28 juin 2022 sur le Center Court de Wimbledon. De retour à la compétition en simple, l'Américaine a fini exténuée après 3h11 d'échanges</p>

Parfois empruntée, pas toujours bien placée, voire un peu perdue sur le court, ne sachant pas s'il fallait avancer ou reculer, pas toujours sûre d'elle ni de ses coups, Williams n'a pas su imposer sur la longueur du match son jeu si puissant et intimidant qui a fait sa force.

Elle a bien poussé de grands cris pour tenter d'évacuer la pression manifestement énorme qui pesait sur ses épaules, mais il y avait trop de déchet dans son jeu (54 fautes directes contre 28 pour son adversaire).

Alors elle a parfois eu recours à des tentatives d'intimidation, avec des démonstrations particulièrement théâtrales sur quelques points clés comme celui qui lui a offert le break et la possibilité de servir pour le match dans la troisième manche. Mais en vain.

En face, la Française de 24 ans l'a fait courir autant que possible, en avant, en arrière, sur les côtés.

Williams, visiblement à court physiquement, a terminé exténuée tandis que la Française n'en revenait pas.

"Je suis si émue que je ne trouve pas les mots... Elle est une superstar, je l'ai regardée si souvent à la télévision que pour mon premier Wimbledon, c'est... whaou !", a commenté Tan.

- "Gros test" -

"Quand j'ai vu le tirage au sort, j'ai eu très peur. C'est Serena Williams, une légende, je me demandais comment jouer contre elle et je me disais que si déjà je gagnais un ou deux jeux, ce serait super", a ajouté Harmony Tan.

Chez les messieurs, Nadal s'en est autrement mieux sorti.

"Chaque jour est un test et aujourd'hui, ça a été un gros test", a commenté l'Espagnol après sa victoire 6-4, 6-3, 3-6, 6-4 contre l'Argentin Francisco Cerundolo (41e) 6-4, 6-3, 3-6, 6-4.

"Quand on joue bien à Roland-Garros, il ne reste pas beaucoup de temps pour se préparer pour le gazon. Il est fini le temps béni où je pouvais enchaîner Roland-Garros et le Queen's pour préparer Wimbledon... maintenant, j'ai besoin de repos et en plus je dois faire des soins pour mon pied", a-t-il souligné.

<p>Rafael Nadal après sa victoire sur l'Argentin Francisco Cerundolo au premier tour de Wimbledon le 28 juin 2022</p>

Vainqueur des deux premiers tournois du Grand Chelem de la saison, à l'Open d'Australie et Roland-Garros, l'Espagnol au record de 22 titres majeurs affrontera au 2e tour le Lituanien Ricardas Berankis (106e).

Avec l'élimination de Felix Auger-Aliassime (9e) et les forfaits pour cause de Covid de Marin Cilic et surtout de Matteo Berrettini, finaliste l'an dernier et invaincu cette saison sur gazon après deux tournois, son tableau s'est éclairé.

Stefanos Tsitsipas (5e), vainqueur la semaine dernière sur le gazon de Majorque, a cédé un set à Alexander Ritschard (188e) avant de s'imposer 7-6 (7/1), 6-3, 5-7, 6-4. Il devient le principal concurrent de Nadal dans la partie basse du tableau.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be