24 départements placés en vigilance orange neige

Publié le à Paris (AFP)

Vingt-quatre départements du centre et du nord, dont Paris, ont été placés lundi en vigilance orange en raison d'un épisode neigeux hivernal "habituel" qui va toucher mardi et mercredi un grand quart nord-est du pays, a indiqué Météo-France.

Les chutes de neige devraient commencer en fin de nuit de lundi à mardi sur la Haute-Normandie et l'ouest de la Picardie, avant d'atteindre le bassin parisien au petit matin, puis la Bourgogne et la Champagne dans la journée, a précisé à l'AFP le prévisionniste Olivier Proust.

Météo-France compte sur un cumul de 2 à 5 cm sur ces régions mardi. "Cette neige va tenir au sol, avec des températures proches de 0°C", a commenté Olivier Proust.

"C'est une séquence hivernale habituelle de neige en plaine, néanmoins on le sait tous, ça va causer des soucis", a-t-il ajouté, en référence aux possibles difficultés de circulation.

Dans cette optique, 24 premiers départements des Hauts-de-France, d'Ile-de-France, du Centre-Val-de-Loire et du Grand-Est ont été placés en vigilance orange.

Dans les Hauts-de-France, où les cinq départements sont concernés par la vigilance orange, les transports scolaires et interurbains seront suspendus mardi dans l'Aisne, le Pas-de-Calais et une partie du Nord, a annoncé le Conseil régional.

Après une accalmie, mercredi, ce sont les régions du centre-est qui seront les plus touchées, avec également jusqu'à 5cm de cumul attendu, voire 5 à 8cm sur certaines régions.

Sur la séquence de deux jours, "les zones à enjeu s'étendent de tout le Massif central à toutes les frontières du nord et de l'est, donc un grand grand quart nord est du pays", a ajouté Olivier Proust.

A l'issue du second jour, "des Ardennes à l'ouest de la Bourgogne, les cumuls prévus sont de l'ordre de 5 à 10 cm, avec localement jusqu'à 15 cm", selon Météo-France.

Concernant les reliefs, le Massif central et le nord des Alpes pourraient enregistrer des cumuls de 10 à 15 cm, mais ce sont surtout les Pyrénées qui seront touchés "avec de forts cumuls en peu de temps, plus d'un mètre de neige en moyenne montagne au cours de l'épisode", a précisé Olivier Proust.

Lors de l'hiver 2017-2018, la France avait connu plusieurs épisodes neigeux exceptionnels qui avaient désorganisé les transports. Fin février-début mars 2018, des chutes de neige avaient ainsi touché une grande moitié du pays, notamment les régions du sud (avec 10 à 20cm à Montpellier) où de nombreux automobilistes avaient été bloqués sur les routes et autoroutes.

Dans l'hypothèse de difficultés de circulation, le ministère de la Transition écologique a invité sur Twitter à limiter les déplacements et encouragé à utiliser l'application Bison Futé qui propose une rubrique "routes en hiver" indiquant leur état.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.