Air France: les négociations continuent, les pressions s'accentuent

Publié le à Paris (AFP)

La pression s'accentuait vendredi soir sur les pilotes d'Air France en grève, pressés par le Premier ministre Manuel Valls à mettre fin à une grève "insupportable", et par la direction qui leur a proposé un plan de "sortie de crise immédiate".

En marge d'un déplacement à Arras, le chef du gouvernement a haussé le ton et stigmatisé "l'attitude égoïste" des pilotes de ligne, en grève depuis le 15 septembre contre les conditions de développement de la filiale low cost de la compagnie aérienne, Transavia.

Il a enjoint aux grévistes de renoncer à leur revendication principale --un "contrat unique" pour les pilotes d'Air France et de Transavia --, jugeant cette demande incompatible avec le modèle du low cost.

Dans le même temps, la compagnie aérienne a annoncé avoir proposé aux syndicats de pilotes un plan "de sortie de crise" sur la base inchangée de son projet Transavia France, la filiale hexagonale.

Selon les termes du protocole, la direction maintient la nécessité d'employer les pilotes "aux conditions d'exploitation et de rémunération de Transavia France, afin de garantir la compétitivité de cette dernière ainsi que son développement en complémentarité avec le réseau Air France".

"La raison, le sens de l'intérêt général et de l'entreprise vont sans doute l'emporter. Nous espérons une issue rapidement", a déclaré à l'AFP un porte-parole du groupe.

A 19H00, les négociations étaient toujours en cours entre les syndicats représentatifs (SNPL et Spaf) et Frédéric Gagey, le PDG d'Air France.

L'optimisme de la direction se heurte à l'inflexibilité des pilotes, qui craignent de voir leur statut Air France (avantages au comité d'entreprise, couverture santé, temps de récupération plus longs) fondre au profit de celui proposé chez Transavia, moins avantageux.

"Aucun pilote d?Air France n?acceptera de partir chez Transavia si on lui impose la conclusion d?un nouveau contrat de travail Transavia", répondaient jusqu'à présent les syndicats, qui souhaitaient obtenir des garanties sur ce point avant de lever leur préavis de grève.

Celui du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL, majoritaire) court jusqu'à mardi 30 septembre inclus. Le Spaf, deuxième syndicat représentatif, s'est aligné vendredi sur cette date, accusant la direction d'être "responsable du pourrissement de la situation".

- Grévistes majoritaires -

Samedi, la compagnie a prévu d'assurer plus d'un vol sur deux samedi, une légère amélioration par rapport à la veille (48%). Vendredi, les taux d'annulation restent très élevés à Marseille (85%), Toulouse (84%) et Nice (69%), contrairement à Rennes (25%).

A Roissy, l'impact de la grève est "conforme aux prévisions", avec "près de 50% de vols annulés", selon une source aéroportuaire, qui évoque un chiffre inférieur (47%) pour Orly.

Comme depuis le 15 septembre, au premier jour de la mobilisation, les grévistes resteront majoritaires samedi, à 57% selon les chiffres communiqués par l'entreprise.

Même en cas de sortie de crise rapide, le retour à la normale dans les aéroports ne s'effectuerait pas avant deux ou trois jours.

A la Bourse, l'enlisement des négociations, dont la reprise a été repoussée à 17H00, s'est traduit par une baisse de 15% du titre Air France-KLM depuis le 11 septembre.

AF-KLM, numéro deux européen derrière l'allemand Lufthansa, n'entend pas sacrifier ses ambitions dans le transport aérien à bas coût, où se nichent des "opportunités de croissance", selon le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac.

Son plan stratégique "Perform 2020", qui prendra en janvier le relais du plan de restructuration "Transform 2015", vise à tenter de combler le retard pris face à Ryanair et easyJet, les deux poids lourds du secteur.

Vendredi midi, une manifestation de salariés opposés à la grève a rassemblé "au maximum 200 personnes" devant le siège d'Air France à Roissy, selon une source aéroportuaire.

La grève, d'une durée record pour les pilotes, coûterait 15 à 20 millions d'euros par jour, selon les chiffres de la direction. Soit une facture qui atteint vendredi entre 180 et 240 millions d'euros.

L'Union des Aéroports de France, la Fédération nationale de l'aviation marchande et des professionnels du voyage ont stigmatisé dans un communiqué commun un "conflit d'un autre âge", "catastrophique pour le secteur aérien français".

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

La bonne conjoncture astrale vous rend plus positif, mieux armé pour affronter les difficultés à venir.

Taureau

Si vous avez été concerné par des difficultés familiales, les choses vont bientôt rentrer dans l’ordre.

Gémeaux

Vous trouvez une solution à un problème juridique ou administratif qui dure depuis des mois. Vous tournez la page.

Cancer

Votre partenaire est concerné par des questions d’argent qui plombent inévitablement l’ambiance dans votre couple.

Lion

Un rapport de force avec une personne liée à votre domaine professionnel vous met des bâtons dans les roues.

Vierge

Vous vous réfugiez dans votre coquille où tout doit n’être qu’ordre et tranquillité.

Balance

Ne vous laissez pas avoir par des compliments. Vous risquez de tomber dans un piège.

Scorpion

Vous venez de vous disputer avec quelqu’un ? Restez en retrait. Toute tentative d’explication risque de mal tourner.

Sagittaire

Vous avez le sens de l’opportunité et réagissez très rapidement si une bonne affaire se présente.

Capricorne

Même coincé par de multiples contretemps vous parvenez toujours à avancer, à tirer profit des situations les plus difficiles.

Verseau

Vous êtes positif, votre moral est bon. Vous êtes un moteur pour les autres. Vous êtes forcément sollicité.

Poissons

Écoutez votre intuition avant de vous laisser séduire. Les apparences sont parfois trompeuses.