Allemagne : mort d'un ancien SS impliqué dans un massacre en France

Publié le à Berlin (AFP)

Un ancien SS de 96 ans, menacé de comparaître prochainement pour avoir cautionné un massacre en France en 1944 et tenu des propos négationnistes sur l'Holocauste, vient de mourir, a déclaré dimanche à l'AFP le parquet chargé des poursuites.

"Je peux confirmer qu'il est décédé", a déclaré au sujet de Karl Münter la porte-parole du parquet de Hildesheim, en Basse-Saxe (nord), Christina Pannek. Elle a évoqué une mort naturelle.

"La procédure engagée contre lui est du coup éteinte", a-t-elle ajouté.

Cet ancien SS, impliqué dans le massacre d'Ascq dans le nord de la France en 1944, venait tout juste en juillet d'être mis en accusation par le parquet en vue d'un procès pour incitation à la haine raciale et atteinte à la mémoire des morts.

"La mort de Karl Münter, ça veut dire que la justice ne va pas être rendue. Ce procès, nous ne l'attendions pas dans un esprit de vengeance mais il devait nous permettre de nous exprimer, de témoigner, de parler de nos victimes et de notre souffrance", a réagi auprès de l'AFP Marguerite-Marie Béghin, la fille aînée d'un des 86 civils, tous des hommes, à avoir été massacrés à Ascq.

Agée de sept ans et demi au moment des faits, elle dit "se réveiller encore tous les matins en pensant au massacre". "J'estime que la transmission, c'est quelque chose d'important, il faut que ce crime ne tombe pas dans l'oubli".

"Si Karl Münter échappe à la justice des hommes, espérons qu'il n'échappera pas à la justice divine (...) Ce combat que j'ai mené est un combat pour l'honneur et les massacrés d’Ascq vivront toujours dans nos cœurs", a déclaré à l'AFP Alexandre Delezenne, un arrière-petit-fils d'une autre victime. Il était à l'origine, en 2013, de la procédure judiciaire entamée en Allemagne.

Karl Münter était poursuivi pour des propos tenus fin 2018 sur la chaîne de télévision publique ARD.

Il y avait notamment assuré que le chiffre de six millions de juifs assassinés par les nazis était exagéré. "J'ai lu récemment quelque part que ce chiffre était faux, je n'y crois plus à tout cela", affirmait-il.

L'ancien SS avait aussi cautionné le massacre des 86 civils à Ascq. Interrogé par ARD pour savoir s'il regrettait ces évènements, l'intéressé, affirmant n'avoir pas directement participé à la tuerie mais avoir surveillé les personnes arrêtées, avait répondu : "Non pas du tout ! Pourquoi devrais-je regretter ?".

"Si j'arrête des gens, je suis responsable d'eux. Et s'ils tentent de fuir, j'ai le droit de tirer sur eux", avait-il ajouté.

Le massacre avait été commis dans la nuit du 1er au 2 avril 1944 en représailles au déraillement d'un train transportant environ 350 SS.

Le procès qui devait se dérouler en Allemagne, sous réserve de l'état de santé de l'accusé, était une revanche pour les descendants des victimes.

Car la justice allemande avait en mars 2018 a abandonné des poursuites pour son rôle direct en 1944, arguant du fait que l'intéressé avait déjà été condamné par un tribunal militaire en France en 1949 et qu'il ne pouvait être jugé une seconde fois.

Karl Münter n'a en Allemagne jamais vu cette peine exécutée et a pu poursuivre sa vie, travaillant à la poste.

Jusqu'au bout, il a gardé des sympathies pour l'idéologie nazie. Selon ARD, il a participé en novembre 2018 à une réunion du parti néonazi allemand NPD en Thuringe, pour y parler en tant que "témoin de l'époque" et dédicacer des photos de lui. Il était considéré comme un "héros" au sein de cette mouvance, selon la chaîne allemande.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

C’est probablement parce que vous voulez à tout prix éviter les conflits que vous apparaissez très conciliant.

Taureau

Vous réfléchissez beaucoup sans pour autant poser des actes concrets. Vous prenez votre temps.

Gémeaux

Vous ne craignez pas de blesser votre interlocuteur. Vous dites ce que vous pensez sans mettre de gants.

Cancer

Vous convenez assez facilement d’un bon arrangement qui contente tout le monde.

Lion

Vous ressortez déçu d’une réunion ou d’une discussion qui ne se passe pas comme vous le souhaitiez.

Vierge

Vous envisagez un remaniement professionnel. Vous êtes probablement lassé de la fonction que vous occupez.

Balance

Si quelque chose vous déplaît, vous n’hésitez pas à le faire savoir. Vous réagissez au quart de tour.

Scorpion

Vos revenus sont instables. Vous devez dans l’urgence revoir complètement vos priorités en termes de dépenses.

Sagittaire

Ne soyez pas trop optimiste, même si c’est dans votre nature. Regardez la vérité en face.

Capricorne

Vous trouvez l’appui extérieur. Vous pouvez enfin vous reposer sur une personne de confiance.

Verseau

Vous avez beaucoup de difficultés à vous détacher de quelqu’un ou de quelque chose. Vous êtes beaucoup trop nostalgique.

Poissons

Il suffit d’un détail, d’un petit grain de sable dans l’engrenage pour vous faire perdre tous vos moyens.

Notre sélection d'annonces