Arbitrage: Stéphanie Frappart fait tomber une nouvelle barrière

Publié le à Paris (AFP)

Ils vont devoir dire "Madame l'arbitre". Les Anglais de Liverpool et Chelsea, respectivement vainqueurs de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, seront en effet arbitrés en Supercoupe d'Europe le 14 août par la Française Stéphanie Frappart, première femme à diriger une rencontre majeure.

"L'UEFA a choisi d'innover en désignant Stéphanie Frappart pour arbitrer la Supercoupe 2019 le 14 août prochain", a annoncé vendredi l'instance dirigeante du football européen.

"Cela fait plusieurs années déjà que Stéphanie Frappart prouve qu'elle est l'une des meilleures femmes arbitres non seulement sur la scène européenne mais aussi à l'échelle mondiale", a expliqué Roberto Rosetti, responsable en chef de l'arbitrage de l'UEFA.

"Elle est capable de diriger des rencontres de très haut niveau, comme elle l'a prouvé lors de la finale de la Coupe du monde féminine cette année. J'espère que ce match à Istanbul lui apportera encore plus d'expérience, alors qu'elle est au sommet de sa carrière arbitrale", a-t-il ajouté.

Cette pionnière de 35 ans, exigeante et discrète, a donc fait voler en éclats toutes les barrières, devenant la première femme à diriger un match de Ligue 1, en avril, un match nul entre Amiens et Strasbourg (0-0) puis Nice-Nantes (1-1) en mai, après cinq saisons en deuxième division.

- Pionnière -

Depuis, elle a été promue en L1, où elle officiera donc à plein temps, après avoir notamment arbitré la finale de la Coupe du monde féminin, à Lyon, entre les Etats-Unis et les Pays-Bas.

Car la Française, depuis ses débuts en Ligue 2 en 2014, a réussi à se faire une place, en éclaireuse, dans le milieu du foot, parfois raillé pour son machisme.

"Elle a beaucoup de diplomatie. Et, quand on est entraîneur, homme, on est sous pression, on s'énerve... Il suffit qu'elle sorte un regard, un sourire, un geste...et ça s'arrête", a d'ailleurs confié l'entraîneur de Lille Christophe Galtier, après la première de Frappart en L1.

"Elle a une petite voix mais elle a du charisme, de la personnalité. Elle utilise des mots justes, elle explique, elle est diplomate et on peut discuter avec elle. Elle ne cherche pas à se mettre en avant. Son objectif, c'est vraiment le jeu", avait, de son côté assuré, le milieu d'Orléans Pierre Bouby, qui l'avait présentée comme "la meilleure arbitre en Ligue 2".

La voilà dans le gotha des hommes (et des femmes, donc) en noir, dans les pas de l'Allemande Bibiana Steinhaus, la première femme à avoir dirigé un match de Bundesliga, et ceux de Nelly Viennot, qui a officié en première division mais du bord de la touche, comme arbitre assistante.

- "Susciter des vocations" -

"L'un de mes rôles, c'est aussi de susciter des vocations en donnant envie aux filles de commencer l'arbitrage. Je le prends à cœur parce que je me dis que j'ai entrouvert des portes", confiait-elle à l'AFP l'hiver dernier.

Seule femme à pouvoir vivre en partie de ses fonctions d'arbitre, la native d'Herblay (Val-d'Oise) travaille encore trois jours par semaine à côté dans une fédération sportive. "Une sorte de semi-professionnalisme avec un fixe mensuel et des indemnités de matches", selon Pascal Garibian, le patron des arbitres français.

Dans son aventure turque, le 14 août, elle ne sera pas seule: outre Clément Turpin, qui sera en charge de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR), Frappart sera assistée de deux autres femmes, sa compatriote Manuela Nicolosi et l'Irlandaise Michelle O'Neill. Le quatrième arbitre officiel sera un homme, le Turc Cuneyt Cakir.

Elle n'est cependant pas la première femme à arbitrer un match de compétition masculine de l'UEFA: la Suissesse Nicole Petignat était en effet au sifflet pour trois matches de qualification de Coupe de l'UEFA entre 2004 et 2009.

Une finale 100% anglaise dirigée par une Française. Jurgen Klopp, Sadio Mané, N'Golo Kanté, Mohamed Salah et Olivier Giroud sont prévenus: l'histoire est en marche.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

La bonne conjoncture astrale vous rend plus positif, mieux armé pour affronter les difficultés à venir.

Taureau

Si vous avez été concerné par des difficultés familiales, les choses vont bientôt rentrer dans l’ordre.

Gémeaux

Vous trouvez une solution à un problème juridique ou administratif qui dure depuis des mois. Vous tournez la page.

Cancer

Votre partenaire est concerné par des questions d’argent qui plombent inévitablement l’ambiance dans votre couple.

Lion

Un rapport de force avec une personne liée à votre domaine professionnel vous met des bâtons dans les roues.

Vierge

Vous vous réfugiez dans votre coquille où tout doit n’être qu’ordre et tranquillité.

Balance

Ne vous laissez pas avoir par des compliments. Vous risquez de tomber dans un piège.

Scorpion

Vous venez de vous disputer avec quelqu’un ? Restez en retrait. Toute tentative d’explication risque de mal tourner.

Sagittaire

Vous avez le sens de l’opportunité et réagissez très rapidement si une bonne affaire se présente.

Capricorne

Même coincé par de multiples contretemps vous parvenez toujours à avancer, à tirer profit des situations les plus difficiles.

Verseau

Vous êtes positif, votre moral est bon. Vous êtes un moteur pour les autres. Vous êtes forcément sollicité.

Poissons

Écoutez votre intuition avant de vous laisser séduire. Les apparences sont parfois trompeuses.