Assurance chômage: début de la négociation, la CGT déchire la lettre de cadrage

Publié le à Paris (AFP)

Les partenaires sociaux ont affirmé à la fois leur volonté d'aboutir et leurs lignes rouges à l'ouverture vendredi de la négociation sur l'assurance chômage, à l'image de la CGT qui a déchiré la lettre de cadrage du gouvernement en arrivant au siège de l'Unédic.

Denis Gravouil, négociateur pour la CGT, a indiqué qu'il arrivait avec "ses propositions pour éradiquer la précarité" puis a déchiré la lettre de cadrage "en petits morceaux" devant les caméras.

"Il n'est pas question de respecter les économies sur les droits des chômeurs", a-t-il martelé, alors que l'exécutif demande aux partenaires sociaux de faire entre 3 et 3,9 milliards d'euros d'économies sur trois ans.

Interrogé sur le fait de savoir si le chantier des intermittents du spectacle serait rouvert - comme c'est théoriquement possible puisque tout est remis sur la table -, M. Gravouil a dit qu'il "n'était pas question de remettre le couvert sur ce sujet qui n'était pas dans la lettre de cadrage".

Marylise Léon, négociatrice pour la CFDT, a expliqué que "le temps était contraint" mais "suffisant" jusqu'à mi-janvier pour essayer de s'accorder. Pour son organisation, "la première ligne rouge est la dégressivité" des allocations, une des pistes dans le débat.

"On ne rentrera pas dans les discussions qui entraîneraient des baisses de droits, notamment des plus précaires", a-t-elle résumé.

Sur la question des contrats courts, Mme Léon a indiqué que la CFDT était favorable à ce que "les branches travaillent sur la refonte de leur façon de recruter". "Si les branches ne répondent pas présentes, nous demanderons la mise en place d'un bonus malus", a-t-elle ajouté.

Pour Force ouvrière, Michel Beaugas a expliqué qu'il fallait "préserver jusqu'au bout les droits des demandeurs d'emploi". Il a précisé que, malgré la vacance de secrétaire général à FO, il avait bel et bien "un mandat de négocier" et qu'il savait où il allait.

Jean-Michel Pottier (CPME) a évoqué de son côté les "deux épouvantails" de cette négociation: "le bonus-malus côté employeurs et la dégressivité côté salariés".

"On peut peut-être travailler sur autre chose, comme faciliter le retour à l'emploi. Car si on veut diminuer le coût du régime d'assurance chômage, la meilleure façon est de faire baisser le chômage", a-t-il plaidé.

Pour le Medef, Hubert Mongon a indiqué qu'il "ferait tout" pour que la négociation "aboutisse dans le calendrier".

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Votre activité professionnelle s’accélère. Vous devez prendre une décision dans une certaine urgence.

Taureau

Sur le plan financier, vous avez tout intérêt à mettre de l’ordre dans vos affaires.

Gémeaux

Surveillez votre alimentation. Il convient de manger mieux pour vous maintenir en forme durablement.

Cancer

Vous faites preuve d’une grande constance dans le cadre de votre travail.

Lion

Vous conservez coûte que coûte votre sang-froid dans le cadre familial. Vous vous gardez bien de donner votre avis.

Vierge

Les obstacles que vous rencontrez ne vous empêchent pas d’atteindre le but fixé. Vous êtes déterminé.

Balance

Vous mettez en avant une question financière en rapport avec votre patrimoine. Vous voyez loin.

Scorpion

Au travail, vos idées sont excellentes. Vous avez une bonne intuition lorsqu’il s’agit de débusquer la bonne affaire.

Sagittaire

Vous êtes épanoui, heureux dans votre couple. Vous ne faites rien l’un sans l’autre.

Capricorne

Votre situation matérielle est confortable et cela n’échappe pas à certaines personnes. Faites attention !

Verseau

Vous voulez vous perfectionner au travail. Vous aspirez à progresser, à sortir de votre zone de confort.

Poissons

Votre susceptibilité amplifie les choses de façon démesurée. Vos paroles dépassent vos pensées.

Facebook