Athlétisme: Duplantis s'envole à 6,19 m, nouveau record du monde de la perche

Publié le à Belgrade (AFP)

Après de nombreuses tentatives ces dernières semaines, le prodige suédois de la perche Armand Duplantis a fini par battre son propre record du monde en sautant 6,19 m lundi en salle à Belgrade.

Dans une enceinte quasiment vide, Duplantis n'a eu aucun mal à trouver sa petite amie suédoise dans les tribunes, sitôt retombé de son record, pour l'embrasser.

"Il était temps, cette hauteur m'a causé plus de soucis que n'importe quelle autre dans ma vie. Je suis ravi que cela soit accompli", a-t-il expliqué à chaud, soulagé, à l'AFP.

Ce surdoué du saut à la perche, détenteur de quasiment tous les records depuis ses 11 ans, n'a pas l'habitude que les barres lui résistent. A 22 ans, il est déjà champion d'Europe, champion olympique, et vient de battre son 3e record du monde après avoir passé 6,17 m puis 6,18 m en février 2020, avant que la pandémie de coronavirus ne bouleverse le monde, et par ricochet les compétitions sportives.

Le week-end prochain, il retrouvera Belgrade pour les Mondiaux en salle dont il est l'immense favori.

"Désormais on va attaquer 6,20 m, même procédure dans deux semaines", a-t-il ajouté, sûr de sa force par rapport à la concurrence pourtant solide de l'Américain Chris Nilsen, qui a passé 6,05 m vendredi à Rouen. Sans limite, il semble capable de monter le curseur centimètre après centimètre, comme l'Ukrainien Sergueï Bubka en son temps.

Lundi, dans un concours où il était le seul perchiste de niveau international, Duplantis a pu se concentrer exclusivement sur sa chasse au record, passant facilement 5,61 m, 5,85 m puis 6 m avant de s'y reprendre à trois reprises pour la barre à 6,19 m, qui a tremblé sans tomber.

- Imbattable -

Le brun à la bouille d'adolescent et aux yeux clairs s'était déjà attaqué aux 6,19 m plus tôt dans l'hiver à Karlsruhe (Allemagne), Berlin, Uppsala (Suède), puis à Birmingham, sans réussite.

Véritable prodige du saut à la perche, "Mondo", qui est né et a grandi aux Etats-Unis à Lafayette (Louisiane), concourt sous les couleurs de la Suède, pays de sa mère, qui l'entraîne avec son père.

A 22 ans, Duplantis plane au dessus de la concurrence, alors qu'il a gagné 32 de ses 33 concours depuis début 2020. Il était devenu champion d'Europe en 2018 à Berlin à seulement 18 ans, et a conquis le titre olympique l'été dernier à Tokyo avec un saut à 6,02 m.

Après les Mondiaux en salle, où il paraît imbattable, il s'attaquera en juillet à Eugene (Oregon) aux Mondiaux en plein air, l'autre titre qui manque à son palmarès.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info