Aux petits pois et chou mariné, une bière islandaise cartonne pour Noël

Publié le à Reykjavik (AFP)

Dévalisée en quelques heures lors de son lancement, une bière produite avec des conserves de petits pois et de chou rouge mariné se veut l'accord parfait pour les fêtes de Noël en Islande.

Brassée par un petit établissement de Reykjavik, la recette de cette bière baptisée "Ora jólabjór" utilise deux ingrédients incontournables du réveillon islandais, qui accompagnent traditionnellement le gigot d’agneau fumé et les pommes de terre.

Titrant 5,2 degrés, le breuvage fermenté est le dernier fruit de la riche imagination de Valgeir Valgeirsson, maître brasseur chez RVK Brewing.

Il s'est déjà illustré en commercialisant des bières obtenues à partir d'algues, du pied d'un sapin de Noël ou encore de poisson séché.

"C'était bizarre", reconnaît cet Islandais de 41 ans à la barbe poivre et sel.

Lors des différentes étapes de la préparation, chou et pois sont mélangés avec entre autres de l’orge malté, du houblon et du clou de girofle.

Dans sa petite brasserie de Reykjavik d’une capacité annuelle de 50.000 litres - modeste à l'échelle des océans de bière produits par les géants mondiaux, deux stocks de 6.000 puis 12.000 canettes ont déjà été produits, soit 6.000 litres au total.

Le premier, vendu uniquement en ligne sur le site de Vínbúdin - le magasin d’État qui monopolise les ventes d’alcool en Islande - s’est écoulé en six heures.

L’idée a germé après un coup de téléphone impromptu il y a six mois. "Le défi était quelque chose que je recherchais", explique Valgeir.

Il s'est associé avec la marque Ora, premier fabricant de produits alimentaires du pays, qui commercialise les conserves des deux légumes de Noël - la canette reprend d'ailleurs leur présentation marketing.

L'association ne semble pas appétissante, mais elle est symbolique pour les Islandais: l’habitude de les déguster à Noël remonte à l’époque où les produits frais étaient difficiles à trouver, particulièrement en hiver.

Qu'ils jugent l'idée géniale ou répugnante, les habitants sont curieux d’y goûter.

"J'ai été surpris de voir à quel point c’était bon et agréable, par rapport au moment où on les voit verser les petits pois et le chou rouge dans le brasseur", analyse Hédinn Unnsteinsson qui relève toutefois l'odeur très perceptible de légumes.

"Je m’attendais à un goût plus prononcé des ingrédients", s’étonne Níels Bjarki Finsen, qui la compare à la bière ambrée anglaise "bitter".

"On espère la bière à l'huile de foie de morue l’année prochaine !", plaisante Thorsteinn Tómas Broddason.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info