Bébés nés sans bras: le gouvernement lance une nouvelle enquête

Publié le à Paris (AFP)

Le gouvernement a décidé de lancer une nouvelle enquête sur les bébés sans bras nés dans plusieurs départements, a déclaré dimanche la ministre de la Santé Agnès Buzyn en jugeant "insupportable" que ces cas groupés restent sans explication.

Avec le ministre de la Transition écologique François de Rugy, "nous avons décidé de relancer une enquête" avec l'Anses et Santé Publique France pour avoir des "regards croisés" de médecins et d'experts de l'environnement, a-t-elle déclaré lors du "Grand jury" RTL-Le Figaro-LCI.

"On ne peut pas se satisfaire de dire qu'on n'a pas trouvé de causes, c'est insupportable", a ajouté Mme Buzyn.

"Bébés nés sans bras : s?en remettre à la fatalité n?est pas acceptable !", a pour sa part tweeté François de Rugy, au sujet de cette "nouvelle enquête" pour "faire toute la lumière sur l?origine de ces malformations".

Ces cas groupés ont été observés dans l'Ain (7 naissances entre 2009 et 2014), en Loire Atlantique (3 naissances entre 2007 et 2008) et en Bretagne (4 naissances entre 2011 et 2013), à chaque fois dans un périmètre restreint. Ils ont suscité des inquiétudes dans les zones concernées.

Après une première enquête, l'agence sanitaire Santé publique France a conclu début octobre que le nombre de cas de l'Ain n'était pas statistiquement supérieur à la moyenne nationale. A l'inverse, il y a bien, selon elle, un excès de cas en Loire-Atlantique et en Bretagne, mais qui restent sans explications.

Selon Mme Buzyn, il y a "entre 80 et 100 naissance par an avec des malformations de membres" en France.

Les causes peuvent être génétiques, liées à des contraintes physiques ou dues à des substances toxiques (alimentation, environnement, voire médicaments dans le cas du thalidomide, anti-nauséeux qui avait fait naître des milliers d'enfants sans bras entre 1957 et 1962). Plusieurs facteurs entrent sans doute en ligne de compte.

La ministre a par ailleurs assuré qu'il était "hors de question d'arrêter la subvention des registres" y compris du Remera dirigé par Emmanuelle Amar, le plus ancien des six registres des malformations congénitales de France basée à Lyon qui est au centre d'une polémique scientifique après avoir révélé les cas de l'Ain.

"Quand il y a un registre qui cumule des cas pendant 20 ans 30 ans, si à un moment vous l'arrêtez, on ne peut plus le démarrer, vous perdez l'information. Quand on a un registre qui fonctionne, il ne faut surtout pas l'arrêter", a souligné la ministre.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

L’ensemble de vos activités vous procure une grande satisfaction. Vous partagez votre expérience.

Taureau

Un imprévu vous empêche de profiter de votre week-end. Vous revoyez votre emploi du temps.

Gémeaux

Vous aspirez à vivre une belle histoire d’amour si vous êtes un cœur solitaire. En couple, vous prévoyez une sortie pour ce soir.

Cancer

Vous êtes plus raisonnable lorsqu’il s’agit de votre budget. Vous essayez de mettre de l’argent de côté.

Lion

On écoute davantage ce que vous avez à dire. Toutefois, votre famille ne partage pas forcément votre point de vue.

Vierge

Vous avez beaucoup de choses à faire. Le temps vous manque et vous ne pouvez compter sur aucune aide extérieure.

Balance

Vous avez des bonnes idées pour casser votre quotidien, pour apporter un peu de fantaisie dans votre couple.

Scorpion

Essayez de ne pas vous disperser. Votre efficacité ou votre crédibilité en dépendent.

Sagittaire

Montrez-vous plus vigilant dans le domaine financier pour éviter les mauvaises surprises ou les déconvenues.

Capricorne

C’est sans doute parce que votre partenaire s’éloigne que vous y êtes plus attentif.

Verseau

Vous récoltez le fruit de vos efforts et vous vous en félicitez. Vous êtes assez fier du résultat.

Poissons

Vous vous emballez, vous prenez pour argent comptant la moindre promesse qui vous est faite.

Facebook