Californie: les incendies font toujours rage, une centaine d'habitants portés disparus

Publié le à Paradise (Etats-Unis) (AFP)

Les incendies qui ont fait au moins 50 morts continuaient mercredi à ravager la Californie où les autorités tentaient de retrouver la trace d'une centaine de personnes toujours portées disparues, alors que les témoignages de rescapés se multipliaient.

La police du comté de Butte, au nord de la capitale Sacramento, a rendu public dans la matinée une liste de 104 habitants de la région dont les proches n'ont aucune nouvelle depuis le "Camp Fire", l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de cet Etat de l'ouest américain avec 48 morts.

La grande majorité d'entre eux sont des personnes âgées originaires de la ville de Paradise, une cité de 26.000 habitants prisée des retraités et qui a été presque entièrement détruite par les flammes.

Les secours redoublaient d'efforts pour retrouver d'autres victimes de l'incendie qui a brûlé au total près de 56.000 hectares selon le dernier bilan.

A plusieurs centaines de kilomètres au sud, près de Los Angeles, le "Woolsey Fire" a ravagé près de 40.000 hectares et fait au moins deux morts. Un troisième corps, dont le décès serait "apparemment lié à l'incendie" a été découvert mercredi dans une maison calcinée, a indiqué la police du comté de Los Angeles.

Le feu s'est déclaré la semaine dernière près de Thousand Oaks. L'incendie s'est rapidement propagé et a atteint la célèbre station balnéaire de Malibu, à l'ouest de Los Angeles, où l'ordre d'évacuation a été levé mercredi dans certaines zones.

Donald Trump a assuré mercredi la population californienne de son soutien dans un message sur Twitter.

Samedi, il avait pourtant provoqué une polémique en accusant l'Etat de Californie de "mauvaise gestion" des forêts alors que celles-ci sont en majorité sous le contrôle de l'Etat fédéral.

"Paradise s'était bien préparée pour ce genre d'urgence, mais ce feu était sans précédent, irrésistible, et beaucoup de gens se sont retrouvés pris" malgré les ordres d'évacuation, a déclaré lors d'une conférence de presse le gouverneur démocrate de Californie, Jerry Brown, venu à la rencontre des secours et des sinistrés de la région.

- Lac glacé -

Le quotidien San Francisco Chronicle a raconté comment plusieurs familles, dont un homme de 90 ans, ont dû plonger dans les eaux glacées d'un lac pour échapper aux flammes du "Camp Fire" et trouver refuge sur une petite île.

A Paradise, Brad Weldon a raconté à l'AFP comment il avait combattu le feu toute une journée et toute une nuit "avec des seaux de 20 litres et une piscine", ne pouvant évacuer sa mère grabataire.

Les pompiers californiens ont reçu une importante aide aérienne, mais le feu avance toujours et aucune pluie n'est attendue avant le milieu de la semaine prochaine, selon les services météorologiques.

Les autorités locales ont également lancé une alerte à la pollution de l'air en raison des fumées.

L'ordre d'évacuation est toujours en vigueur et ne devrait pas être levé avant plusieurs semaines.

Les habitants dont les maisons ont été épargnées ne sont de toutes façons pas près de pouvoir y vivre. "C'est un marathon, pas un sprint, mais nous allons y travailler tous ensemble et reconstruire", a déclaré Mark Ghilarducci, du bureau des services d'urgence de Californie.

Carol Hansford, 83 ans, rescapée rencontrée par l'AFP sur un parking de Chico, près de Paradise, veut jeter l'éponge. "J'ai déjà été évacuée à deux reprises, je crois que j'en ai fini. Je ne veux plus être au milieu des pins", dit-elle.

"J'ai tout perdu. Nous avions une grande maison que j'avais nettoyée la veille, et maintenant il ne reste plus que des cendres", se lamente la vieille dame.

L'origine des deux incendies n'a pas encore été identifiée mais plusieurs victimes ont lancé une action en justice à San Francisco contre le fournisseur local d'électricité Pacific Gas & Electricity (PG&E).

Selon la plainte de l'avocat Mike Danko, qui représente 20 victimes du "Camp Fire", l'incendie aurait été causé par des "étincelles" sur une ligne à haute tension de la société.

Une porte-parole de PG&E a démenti toute responsabilité de la compagnie d'électricité.

Depuis un an, la Californie a connu plusieurs incendies majeurs, qui ont fait, au total, près de 100 morts, et brûlé des centaines de milliers d'hectares. La sécheresse sévit depuis plusieurs années sur ce grand Etat de l'ouest des Etats-Unis.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.