Castex retrouve Philippe au Havre pour une carte postale maritime

Publié le à Le Havre (AFP)

Jean Castex a retrouvé vendredi au Havre son prédécesseur à Matignon Edouard Philippe, dont il a loué "le courage" et "le sang-froid" lorsqu'il était à la barre du gouvernement, à l'occasion d'un Comité interministériel de la mer débouchant sur plusieurs investissements.

"Bienvenue au plus bel endroit du monde!" La carte postale était attendue pour ces premières retrouvailles officielles entre les deux chefs du gouvernement d'Emmanuel Macron.

Profitant de la vue offerte depuis le pont de l'immense porte-conteneurs de la CMA-CGM "Jacques-Saadé", le plus grand du monde propulsé au gaz naturel liquéfié, Edouard Philippe a donc fait le tour du propriétaire à M. Castex, six mois après être redevenu maire de sa ville de coeur.

"Les immeubles que tu vois là-bas, c'est le quartier Caucriauville. Puis là, le plateau, la ville basse, et l'émergence c'est l'église Saint-Joseph", pointe-t-il tour à tour, avant de désigner la centrale thermique, en voie de fermeture, et dont son grand-père fut le premier directeur d'exploitation.

Et quand M. Castex s'installe sous les yeux des caméras dans le fauteuil du commandant du navire, M. Philippe, lui, s'efface et observe au loin les rayons de soleil percer les nuages sur l'embouchure de la Seine.

Fidèle à sa réserve - M. Philippe s'est fixé comme ligne de conduite de ne pas commenter l'actualité nationale - nul sous-titre à déchiffrer sur la campagne de vaccination en cours, ou encore l'évolution de l'épidémie. A ses anciens ministres présents au Havre, il distribue quelques plaisanteries, comme à Jean-Baptiste Djebbari, ancien pilote d'avion et en charge des Transports, invité à faire "décoller" le porte-conteneurs.

Et positionné entre les élus locaux, M. Philippe, dont la popularité reste au zénith depuis son départ de Matignon, écoutera, l'air placide, M. Castex lui tresser des lauriers pour sa gestion de la crise du coronavirus.

- "Courage" et "clairvoyance" -

"Vous aviez eu, avec le courage, le sang-froid et la clairvoyance que chacun vous reconnaît et dont je suis le témoin privilégié pour avoir servi à vos côtés pendant plusieurs semaines, à gérer la première vague de cette pandémie inattendue et violente qui secoue le monde depuis maintenant une année", a notamment rappelé M. Castex, qui fut à la manoeuvre du premier déconfinement de mai 2020 sous l'égide de M. Philippe, avant de lui succéder début juillet.

Plus tard, et avant de s'entretenir une demi-heure en privé avec M. Philippe à l'Hôtel de Ville, M. Castex rendra aussi "hommage aux décisions économiques et sociales très ambitieuses" prises au printemps dernier et depuis "amplifiées".

Mais cette visite était aussi l'occasion d'annoncer des avancées sur plusieurs projets portés précédemment et à double titre par M. Philippe, à l'image de la fusion dans un établissement unique des ports du Havre, Rouen et Paris (HAROPA).

Cette nouvelle entité, qui sera officiellement créée au 1er juin 2021 et dont le siège est au Havre, bénéficiera d'un "plan d'investissement à hauteur de 1 milliard 450 millions d'euros sur la période 2020-2027 qui va correspondre au doublement des investissements", a déclaré M. Castex, à l'issue de la réunion annuelle du Comité interministériel.

M. Castex a également annoncé le lancement d'un projet de grand parc d'éoliennes au large d'Oléron, sur une zone de 300 km2 et destiné à produire jusqu'à 1 gigawatt d'électricité.

"C'est un projet d'une ampleur considérable et la Commission nationale du débat public en sera saisie sans délai", a souligné le Premier ministre, en rappelant que le développement de l'éolien offshore devait à terme contribuer à la réduction de la part du nucléaire en France (50% d'ici 2035).

Désireuse "d'adopter une démarche très offensive (...) de reconquête des parts de marché" face à la concurrence étrangère, la France entame aussi une réflexion sur l'attractivité fiscale de ses ports, espérant ainsi contrer "l'offensive des ports francs que nos amis britanniques entendent développer à la suite du Brexit", a relevé M. Castex. Des décisions devraient être prises en ce sens à la prochaine réunion de ce Comité.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info