"Cauchemar" aux Pays-Bas: quatre enfants tués dans une collision avec un train

Publié le à La Haye (AFP)

La mort de quatre enfants jeudi dans une collision entre un train et un vélo triporteur sur le chemin de la garderie vers l'école bouleversait les Néerlandais, voyant le "cauchemar de tous les parents" devenir réalité.

Le drame, survenu lors d'une scène banale au pays du vélo, où des millions d'enfants se rendent à l'école à bicyclette, a suscité une immense vague d'émotion. Le Premier ministre néerlandais et le couple royal ont exprimé leur douleur et leur soutien aux familles.

Les drapeaux sont en berne dans la ville d'Oss, au sud des Pays-Bas où, pour des raisons encore inconnues, le vélo triporteur a été heurté avec cinq enfants à son bord par un train de type TER sur un passage à niveau gardé, tuant quatre des jeunes passagers.

Le cinquième enfant et l'accompagnatrice de la garderie qui conduisait l'engin ont été transportés à l'hôpital dans un état critique, a indiqué la police lors d'une conférence de presse.

Les enfants se trouvaient dans une caisse montée à l'avant d'un vélo triporteur électrique, où le conducteur se tient debout, un modèle spécialement conçu pour les transports extrascolaires. Ces engins peuvent transporter jusqu'à dix enfants.

Agés de 4 à 11 ans, les cinq jeunes et l'enfant grièvement blessé étaient issus de trois familles différentes.

L'accompagnatrice venait de déposer des élèves et se rendaient à une deuxième école primaire lorsque le drame a eu lieu, peu avant 08H30 (06H30 GMT).

"C'est le pire cauchemar de tous les parents", a déclaré auprès de la télévision publique NOS Edwin Renzen, fondateur de la société qui fabrique les engins, de la marque Stint.

Un témoin a déclaré avoir vu la conductrice du vélo essayer de freiner au moment d'atteindre le passage à niveau, une information que la police n'a pas pu confirmer mais qui est prise au sérieux par les enquêteurs.

"Ceci fait partie de l'enquête", a indiqué devant les journalistes Dianne van Gammeren, chef de la police locale.

Les images filmées par une caméra montée à l'avant du train, qui transportait 57 passagers au moment du drame, sont également analysées.

- "Deuil et tristesse" -

"C'est une journée terriblement noire. Nous n'avons jamais connu cela", a déclaré le directeur de ProRail, gestionnaire des voies ferrées néerlandaises.

"C'est un jour de deuil et de tristesse", a-t-il poursuivi, annonçant l'ouverture d'une enquête interne afin "de faire le maximum" pour qu'un tel drame "ne se reproduise plus".

"Chaque foyer est touché" par ce drame, a déclaré devant les journalistes la maire d'Oss, Wobine Buijs.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte s'est dit, dans un tweet, "profondément touché" par "l'horrible accident", et a souhaité aux proches et aux familles des jeunes victimes "beaucoup de courage et de force pour surmonter cette lourde perte".

Une cellule psychologique a été mise en place pour donner assistance aux témoins de l'accident, dont plusieurs enfants, a indiqué la police.

"Les mots manquent" également au couple royal. "Nos pensées vont vers les familles qui ont perdu leurs enfants dans ce terrible drame", a tweeté la reine Maxima.

Cinq accidents se sont produits depuis 1975 au passage à niveau de Oss, provoquant le décès de deux personnes, selon ProRail.

En 2017, 206 cyclistes sont morts aux Pays-Bas, d'après les derniers chiffres publiés par l'Office néerlandais des statistiques.

Les Pays-Bas comptent plus de 22 millions de bicyclettes pour 17 millions d'habitants, selon l'association d'automobilistes BOVAG.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Des discussions autour de l’argent sont inévitables ce week-end. Cela met des tensions dans le couple.

Taureau

Généreux, vous avez envie de faire plaisir à tout le monde. Il vous faudra tout de même faire un choix.

Gémeaux

Vous tenez compte des désirs, des envies de votre partenaire, quitte à faire quelques concessions.

Cancer

Ne précipitez pas les choses. Une décision nécessite davantage de réflexion et surtout de préparation.

Lion

Vous avez un caractère très lunatique ce week-end. Cela commence à agacer votre entourage.

Vierge

Vous évoluez dans une certaine euphorie professionnelle. Vous vous projetez déjà très loin dans l’avenir.

Balance

Vous réunissez vos proches. Vous revoyez certaines personnes après un long moment sans nouvelles.

Scorpion

Vous avez beaucoup de mal à retrouver votre motivation. C’est votre univers professionnel qui est le plus affecté.

Sagittaire

L’ambiance familiale est au beau fixe. Vous mettez à profit ces moments de complicité pour aborder des sujets plus délicats.

Capricorne

Vous êtes prêt à faire un pas vers une personne envers laquelle vous êtes en froid depuis un bon moment déjà.

Verseau

Votre situation professionnelle est un peu compliquée en ce moment. Vous réfléchissez à d’autres pistes.

Poissons

Vous renforcez votre union amoureuse en déclarant vos sentiments à votre moitié.

Notre sélection d'annonces