Centrafrique: les allégations de viols étendue à d'autres accusations

Publié le à Paris (AFP)

Le parquet de Paris a étendu vendredi l'enquête sur des allégations de viols de mineurs centrafricains par des soldats français de la mission Sangaris à de nouvelles accusations récemment révélées par l'ONU, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Ces accusations de viols, qui auraient été commis en 2014, ont été portées par une soeur et un frère de sept et neuf ans contre des militaires de Sangaris, au camp de déplacés de M'Poko près de l'aéroport de Bangui, a précisé une source proche du dossier. L'enquête portait jusqu'à présent sur des accusations distinctes portées par des enfants et susceptibles de concerner 14 militaires.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.