Chine: enquête pour corruption sur le haut responsable du Parti Liu Tienan

Publié le à PEKIN, 18 août 2013 (AFP)

L'ex-directeur adjoint de la puissante agence de planification chinoise fait l'objet d'une enquête judiciaire pour corruption, a indiqué dimanche l'agence officielle Chine Nouvelle.

"Le parquet populaire suprême a décidé d'ouvrir une enquête sur le cas de Liu. L'enquête est en cours", a rapporté le média d'Etat, précisant que Liu était "suspecté d'avoir reçu des pots-de vin".

Membre de la direction de la Commission nationale pour la réforme et le développement (NDRC), qui approuve tous les grands projets industriels en Chine, Liu Tienan était également jusqu'en mars à la tête de l'Agence nationale de l'énergie (NEA).

Il avait été démis en mai de toutes ses "fonctions de dirigeant" et expulsé des rangs du Parti communiste début août.

Liu Tienan a "abusé de sa position pour tirer des profits en faveur de ses proches", et a reçu "des pots-de-vin de très gros montants", avait indiqué la semaine dernière Chine nouvelle, citant la commission de discipline -le gendarme du Parti.

En décembre 2012, le rédacteur en chef adjoint de l'influent magazine économique Caijing avait accusé Liu sur son microblog d'avoir profité de ses postes pour favoriser les affaires de membres de sa famille.

Selon les observateurs, il s'agit du plus haut responsable chinois, avec rang de vice-ministre, à chuter après avoir été dénoncé sur internet.

L'annonce de l'ouverture d'une enquête à son encontre intervient alors que s'ouvrira la semaine prochaine le procès pour corruption du dirigeant déchu Bo Xilai, au coeur d'un des scandales politiques les plus retentissants depuis des décennies à la tête du pouvoir en Chine.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info