Chômage: forte hausse en mars, un premier trimestre sombre

Publié le à Paris (AFP)

Après une légère baisse en février, le chômage a fortement augmenté en mars (+43.700, +1,3%) en France, atteignant 3,51 millions de personnes en métropole, a annoncé mercredi le ministère du Travail, un coup dur pour la fin d'un quinquennat axé sur la lutte contre le chômage.

C'est la plus forte hausse depuis janvier 2013. Elle vient assombrir la tendance sur les trois premiers mois de l'année (+41.000 chômeurs depuis janvier).

Cette augmentation est essentiellement due au fait que de nombreux contrats courts n'ont pas été renouvelés, faisant basculer des personnes exerçant une petite activité dans la catégorie des chômeurs sans aucune activité.

En prenant en compte l'Outre mer, la hausse est de 1,2%, pour un total de 3,77 millions de personnes sans activité inscrites sur les listes de Pôle emploi.

Sur un an, le nombre de chômeurs baisse de 0,9%, comme en métropole.

En revanche, comptant les demandeurs d'emploi exerçant une petite activité, les statistiques reculent sur un mois de 0,2%, avec 5,5 millions de personnes, mais augmentent sur un an (+0,9%).

Le nombre de chômeurs a continué à se dégrader chez les seniors (+1,1% sur un mois, +3,7% sur un an). Les moins de 25 ans, qui ont connu des mois d'embellie, n'ont pas été épargnés cette fois, avec une hausse de 1,2% sur un mois mais un recul de 5,8% sur un an.

Le nombre de chômeurs de longue durée (de plus d'un an), petite activité comprise, reste stable toutefois, avec 2,48 millions de personnes concernées. Ce chiffre affiche une baisse de 2,7% par rapport à mars 2016.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info