Chypre: manifestation contre les restrictions sanitaires, une chaîne TV attaquée

Publié le à Nicosie (AFP)

Des milliers de manifestants opposés aux restrictions sanitaires à Chypre se sont rassemblés devant le palais présidentiel dimanche et certains ont ensuite attaqué le siège d'une chaîne de télévision locale et brûlé des voitures dans les environs, selon la police.

Le service de presse de la police a indiqué à l'AFP que quelque 5.000 personnes s'étaient rassemblées devant le palais présidentiel à Nicosie, capitale de l'île méditerranéenne.

Environ 2.500 manifestants se sont ensuite dirigés vers le siège de la chaîne Sigma TV, incendiant au moins une voiture et occasionnant des dégâts dans le bâtiment, a ajouté le service de presse sans faire état d'arrestations ou de blessés dans l'immédiat.

"Une attaque lâche a eu lieu dimanche soir devant notre siège" à Nicosie, a indiqué Sigma TV, précisant que les assaillants avaient lancé des pétards et endommagé les voitures du personnel.

Le président chypriote Nico Anasasiades a parlé d'un "revers pour la démocratie" et assuré dans un communiqué que le gouvernement ne "céderait pas au menaces et aux chantage".

Il a précisé que les autorités allaient "punir sévèrement" ceux qui désobéissent à la loi.

Des milliers de personnes étaient rassemblées, la plupart sans masque, près des locaux de la chaîne, brandissant des pancartes contre le "pass sanitaire", a constaté une journaliste de l'AFP.

Du verre brisé jonchait le sol et au moins quatre voitures portant le logo de Sigma étaient endommagées, dont une complètement brûlée, selon un vidéojournaliste de l'AFP. Le calme était revenu en fin de soirée mais des policiers étaient toujours présents.

Sigma TV a ajouté que des policiers étaient entrés dans le bâtiment pour protéger les employés.

Sur les réseaux sociaux, un de ses présentateurs a publié une vidéo montrant des voitures en train de brûler et des meubles détruits vraisemblablement dans le hall du bâtiment. "Nous sommes tous en sécurité", a-t-il ajouté.

La chaîne, considérée comme opposée aux militants antivaccins, avait déjà été ciblée lors de précédentes manifestations contre les restrictions sanitaires dans le pays.

Chypre fait face à une quatrième vague de contaminations au coronavirus, en raison de la propagation du variant Delta.

Pour la première fois, la partie sud de l'île divisée, qui compte moins de 900.000 habitants, a enregistré la semaine dernière plus de 1.000 cas en une journée. Dimanche, 858 nouveaux cas dont un décès ont été enregistrés, portant le bilan total à 91.196 cas, dont 385 décès.

A partir de mardi et au moins jusqu'au 31 juillet, le pass sanitaire (obtenu trois semaines après la première dose ou rétablissement du Covid) ou un test PCR ou antigénique de moins de 72 heures seront obligatoires pour entrer dans tout lieu de rassemblement de plus de 20 personnes, extérieur ou intérieur, plages et pharmacies exceptées, afin d'encourager la vaccination des jeunes.

Plus de 70% de la population éligible au vaccin a reçu une première dose, et 60% les deux doses.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info