Coronavirus: le point sur la pandémie

Publié le à Paris (AFP)

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Vaccin: un 3e candidat en lice -

Le laboratoire britannique AstraZeneca, associé à l'université d'Oxford, a développé un vaccin efficace à 70% en moyenne, voire à 90% dans certains cas, selon des résultats intermédiaires d'essais cliniques de grande échelle.

Ces résultats semblent pour l'heure moins probants que ceux de ses concurrents Pfizer/BioNTech ou Moderna, qui revendiquent une efficacité supérieure à 90%, mais la formule britannique a l'avantage d'utiliser une technologie plus traditionnelle, rendant son futur vaccin moins coûteux et plus facile à stocker puisqu'il n'a pas besoin d'être conservé à très basse température.

L'Inde aura la priorité pour la distribution de ce futur vaccin développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford, a assuré lundi le plus grand fabricant mondial de vaccins en volume, le Serum Institute of India, disant en avoir déjà produit 40 millions de doses.

- Vaccins bientôt autorisés en Europe ? -

L'Agence européenne des médicaments a indiqué qu'elle pourrait approuver les premiers vaccins contre le Covid-19 d'ici la fin de l'année ou début 2021. Le feu vert final, donné par la Commission européenne, permet à des laboratoires de commercialiser leur médicament dans toute l'Union européenne.

- Vacciné avant de prendre l'avion? -

La compagnie aérienne australienne Qantas va rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour tous les passagers de ses vols internationaux, a annoncé son patron, assurant cette exigence allait probablement devenir "courante" dans le secteur.

L'obligation d'être vacciné contre le Covid-19 pour voyager sur Qantas entrera en vigueur dès qu'un vaccin sera disponible pour le public, a indiqué lundi le PDG de la compagnie, Alan Joyce.

- Un Noël dans l'intimité? -

Un Noël en petit comité, sans grande réunion de famille, est sans doute "la meilleure option" en ces temps de pandémie pour la majorité des pays, a estimé lundi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La scientifique américaine Maria Van Kerkhove, chargée de la gestion de la pandémie à l'OMS, n'avait sans doute pas que Noël à l'esprit mais aussi Thanksgiving, la fête familiale par excellence aux Etats-Unis, qui sera célébrée jeudi. Pour elle, une célébration commune par visioconférence pourrait être la solution.

- Près de 1,4 million de morts -

La pandémie a fait au moins 1.388.590 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 257.616 décès, suivis par le Brésil (169.485), l'Inde (133.738 morts), le Mexique (101.676 morts) et le Royaume-Uni (55.024 morts). L'Italie a franchi la barre des 50.000 morts lundi.

- Traquer l'origine du virus en Chine -

L'Organisation mondiale de la santé espère que l'équipe scientifique internationale qu'elle a montée pour trouver les origines du virus pourra se rendre "bientôt" sur le terrain en Chine, où la pandémie a démarré.

- Quarantaine réduite à l'entrée en Angleterre -

Les voyageurs entrant en Angleterre et soumis à une quatorzaine pourront à partir de mi-décembre écourter cet isolement en cas de dépistage négatif du nouveau coronavirus cinq jours après leur arrivée, a annoncé mardi le gouvernement britannique.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi le retour début décembre, après quatre semaines de reconfinement, à une stratégie locale musclée contre le nouveau coronavirus, accompagnée d'un programme de dépistage massif et rapide des populations dans les zones classées à risque "très élevé".

- Situation "hors de contrôle" à Gaza -

La situation sanitaire devient "hors de contrôle" dans la bande de Gaza, alerte un responsable d'hôpital dans cette enclave palestinienne surpeuplée et sous blocus, qui enregistre ces jours-ci des records de contaminations.

En Cisjordanie occupée, autre territoire palestinien, un couvre-feu va être imposé pendant 14 jours en soirée et le week-end.

- Le roi d'Espagne isolé -

Le roi d'Espagne Felipe VI s'est placé en quarantaine après avoir été en contact avec une personne testée positive au Covid-19, a annoncé lundi le Palais royal à Madrid.

burx-lbx/roc

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info