Coronavirus: le point sur la pandémie

Publié le à Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Début du vaccin AstraZeneca au Royaume-Uni -

Le Royaume-Uni est devenu lundi le premier pays à administrer à sa population le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca et de l'Université d'Oxford, accélérant ainsi sa campagne de vaccination lancée début décembre.

Les autorités britanniques ont commandé 100 millions de doses de ce vaccin, dont 520.000 étaient prêtes lundi.

Avec plus de 75.000 morts, le Royaume-Uni est l'un des pays d'Europe les plus endeuillés par le Covid-19. Le Premier ministre Boris Johnson a averti que des restrictions plus sévères pourraient être décidées en Angleterre.

- En France, la polémique se poursuit -

La polémique reste vive en France sur la lenteur de la campagne de vaccination entamée il y a huit jours et qui n'a pour le moment concerné que quelques centaines de personnes, contre plusieurs dizaines de milliers chez ses voisins européens.

L'Elysée a annoncé la tenue d'une "réunion de travail et de suivi" de la vaccination lundi après-midi avec Emmanuel Macron, le chef du gouvernement et les ministres concernés, alors que plusieurs médecins éminents se sont alarmé d'un démarrage beaucoup trop lent à leurs yeux.

Tentant d'étouffer la polémique, le gouvernement a annoncé avancer à ce lundi le début de vaccination pour les soignants et défendu son choix de vacciner en priorité les personnes les plus vulnérables dans les maisons de retraite.

- Vaccination massive avant le Nouvel an chinois -

Des milliers de Pékinois faisaient la queue lundi par un froid glacial pour être vaccinés contre le Covid-19 avant la grande migration du Nouvel an chinois le 12 février.

Si le pays a largement éradiqué l'épidémie, il a encore signalé lundi 33 nouveaux cas de contamination au cours des dernières 24 heures, soit le chiffre le plus élevé depuis près de deux mois.

- Plus de 1,84 millions de morts -

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.843.631 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11h00 GMT.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 351.590 décès, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Viennent ensuite le Brésil avec 196.018 morts, l'Inde avec 149.649 morts, le Mexique avec 127.213 morts et l'Italie avec 75.332 morts.

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 170 décès pour 100.000 habitants, suivie par la Slovénie (135), la Bosnie (126), l'Italie (125), la Macédoine du Nord (121).

- Tokyo envisage un nouvel état d'urgence -

Le Premier ministre japonais a annoncé lundi que son gouvernement "envisageait" un nouvel état d'urgence dans la région du grand Tokyo, jugeant la situation sanitaire du pays "très sévère".

Il a également dit espérer que la campagne de vaccination pourrait commencer dès la fin février, précisant qu'il serait parmi les premiers à recevoir l'injection.

burx-jba/ber/avz

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info