Coronavirus: le point sur la pandémie

Publié le à Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Mise en garde de BioNTech -

Le laboratoire BioNTech a prévenu que l'efficacité maximale de son vaccin développé avec le laboratoire Pfizer n'était pas démontrée si la deuxième injection était retardée, stratégie appliquée ou envisagée par plusieurs pays, pour vacciner plus de personnes.

L'espace recommandé entre les deux injections est de 21 jours, mais le Danemark l'a porté jusqu'à six semaines et le Royaume-Uni à 12.

La deuxième injection du vaccin Pfizer/BioNTech peut être retardée de quelques semaines dans des "circonstances exceptionnelles de contextes épidémiologiques et de contraintes d'approvisionnement", sans excéder six semaines, ont estimé mardi les experts de l'OMS.

- L'Angleterre confinée jusqu'en mars -

Le nouveau confinement mis en place en Angleterre face à la flambée des contaminations due au nouveau variant du coronavirus ne devrait commencer à être levé qu'à partir de mars, et peut-être partiellement, a prévenu mardi un ministre du gouvernement britannique.

Avec plus de 75.400 morts, le Royaume-Uni est l'un des pays d'Europe les plus endeuillés par le Covid-19 et a été le premier au monde à administrer le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca et de l'Université d'Oxford. L'Ecosse est également confinée et dans les deux cas les écoles restent fermées.

- Les restrictions se multiplient dans le monde -

L'Allemagne prolonge jusqu'au 31 janvier et renforce son confinement partiel, incitant notamment les citoyens à réduire encore davantage leurs contacts. La plupart des magasins non alimentaires, les bars, restaurants, équipements culturels, de loisirs et les écoles vont rester fermés.

Au Sénégal, l'état d'urgence assorti d'un couvre-feu nocturne pour deux régions (Dakar et Thiès) a été annoncé par le président sénégalais Macky Sall. Ces nouvelles restrictions pour arrêter la hausse du coronavirus sont valables à partir de mercredi. Le pays fait face depuis la mi-novembre à une deuxième vague de coronavirus.

En Amérique latine, plusieurs provinces d'Argentine dont celle de Buenos Aires ont décidé d'imposer à nouveau mardi des couvre-feux ou des restrictions de circulation pour contenir la propagation du Covid-19, dont le nombre de nouveaux cas a augmenté ces dernières semaines, ont indiqué les autorités. Elles attribuent ces augmentations aux rassemblements des fêtes de fin d'année et aux fêtes clandestines, surtout dans les zones touristiques.

- Croissance revue à la baisse par la Banque mondiale -

La Banque mondiale a livré mardi un diagnostic pessimiste de l'économie mondiale, malade du Covid-19, et averti que son rétablissement dépendrait en grande partie de la rapidité du déploiement des campagnes massives de vaccination.

Le PIB mondial devrait progresser de 4% cette année, soit une baisse de 0,2 point de pourcentage comparé à la dernière projection, détaille l'institution dans ses perspectives économiques mondiales.

- Los Angeles débordée par le Covid -

Submergés par des cas de Covid-19 qui battent des records depuis plusieurs semaines, les services d'urgence de Los Angeles ont commencé à rationner l'oxygène et les lits, demandant désormais aux ambulanciers de ne plus transporter vers les hôpitaux certains patients en arrêt cardiaque aux chances de survie quasi nulles.

- Vaccin Pfizer/BioNTech en Colombie -

La Colombie a accordé mardi une autorisation d'urgence au vaccin contre le Covid-19 développé par l'alliance Pfizer/BioNTech, a annoncé le président Ivan Duque, avec une campagne de vaccination devant commencer en février.

- Equipe OMS en route vers la Chine -

L'équipe de l'OMS chargée d'enquêter sur l'origine de la pandémie de Covid-19 en Chine est en route mais ne dispose pas de tous les visas nécessaires, a annoncé mardi le chef de l'agence de l'ONU, se disant "très déçu".

- Plus de 1,85 million de morts -

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.854.305 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 357.067 décès, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Viennent ensuite le Brésil avec 197.732 morts, l'Inde (149.850), le Mexique (127.757) et l'Italie (75.680).

burx-jba-frd/ber/cls/ces/ybl

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info