Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Publié le à Paris (AFP)

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19, qui a fait près de 209.000 morts sur la planète.

- "Mécontents de la Chine" -

"Nous sommes mécontents de la Chine", la maladie "aurait pu être arrêtée à la source et ne se serait pas répandue dans le monde entier", a déclaré le président américain lors de son point-presse quotidien lundi.

Donald Trump a évoqué lundi la possibilité de demander à Pékin de payer des milliards de dollars de réparations pour les dommages causés par le nouveau coronavirus, apparu dans la ville chinoise de Wuhan.

- Trois millions de contaminés -

Le monde a franchi lundi le seuil symbolique des trois millions de cas recensés du nouveau coronavirus.

Avec près d'un tiers des cas et plus de 56.000 des 210.000 victimes mondiales, les Etats-Unis sont de loin le pays le plus touché. En Europe, le bilan humain reste très lourd: 26.977 décès en Italie, 23.521 en Espagne, 23.293 en France, 21.092 au Royaume-Uni.

- "Pas de repos le week-end" -

"Le virus n'est pas de repos le week-end": agacé par les milliers de personnes qui se sont ruées sur quelques plages de Californie restées ouvertes, le gouverneur de l'Etat a haussé le ton lundi, insistant sur l'efficacité des consignes de confinement pour endiguer le coronavirus.

- Mesures de protection -

Les principales compagnies aériennes américaines ont annoncé lundi le renforcement des mesures de protection de leur personnel navigant et de leurs passagers pour éviter la propagation du coronavirus, au moment où de plus en plus d'Etats assouplissent le confinement.

L'Organisation internationale du travail (OIT) a quant à elle appelé mardi les entreprises, dont certaines s'apprêtent à rouvrir après plusieurs semaines de confinement, à respecter les mesures de protection face au coronavirus afin d'éviter une nouvelle vague de contamination

- Dépistages -

La majorité des Etats américains n'ont pas la capacité suffisante de tests de dépistage pour commencer le déconfinement d'ici le 1er mai, selon une analyse publiée par des chercheurs d'Harvard.

En Andorre, une campagne de dépistage massif visant à tester ses 77.000 habitants doit débuter mercredi.

- Des coiffeurs aux écoles -

En Italie, les entreprises stratégiques (automobile, mode...) ont progressivement repris lundi, avec des mesures de sécurité drastiques.

En Suisse, les coiffeurs, magasins de bricolage, tatoueurs et cabinets médicaux ont rouvert. Dans la bande de Gaza, ce sont les restaurants et cafés.

La Norvège a quant à elle rouvert les écoles pour les enfants de six à dix ans. En Israël, le gouvernement table sur une réouverture progressive des écoles dès dimanche.

- Plan français de déconfinement -

En France, le plan de déconfinement à partir du 11 mai, sera dévoilé mardi à l'Assemblée nationale par le Premier ministre Edouard Philippe, avec un vote dans la foulée malgré les protestations de partis d'opposition, qui réclamaient un report du vote à mercredi.

- Traçages -

Plus d'un million d'Australiens ont téléchargé une application pour smartphone pour suivre à la trace les contacts avec des personnes diagnostiquées positives.

En France, la commission chargée du respect des libertés dans le domaine numérique a demandé "certaines garanties supplémentaires" pour le lancement de l'application StopCovid.

En Israël, la Cour suprême a donné jusqu'à jeudi au gouvernement pour initier un projet de loi encadrant l'utilisation par les services secrets de technologies pour géolocaliser les portables de personnes possiblement infectées.

- Amazon prolonge sa suspension en France -

Le géant américain Amazon prolonge jusqu'au 5 mai la suspension de l'activité de ses centres de distribution en France, après une décision judiciaire lui imposant d'évaluer les risques liés à l'épidémie.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info