Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Publié le à Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Johnson & Johnson efficace contre les formes graves -

L'Agence américaine des médicaments a confirmé mercredi l'efficacité du vaccin unidose de Johnson & Johnson, deux jours avant une réunion de son comité consultatif pour examiner son autorisation aux Etats-Unis.

L'efficacité du vaccin était de 85,9% contre les formes graves de la maladie aux Etats-Unis, et il était également efficace contre ces formes graves à 81,7% en Afrique du Sud et 87,6% au Brésil.

Au moins trois millions de doses sont prêtes à être distribuées, dès "la semaine prochaine", a annoncé le gouvernement américain.

- Premiers vaccins gratuits pour le Ghana -

Le Ghana a reçu la première livraison mondiale de vaccins financés par le dispositif Covax, qui vise à fournir aux pays les plus pauvres leurs premières doses de vaccins.

- France: confinement local -

L'agglomération de Dunkerque (nord) sera soumise dès cette fin de semaine à un confinement local pendant les week-ends, du vendredi soir au lundi matin, pour contrer une incidence "alarmante" de l'épidémie, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

- Suisse: réouverture "prudente" -

Le gouvernement suisse a donné son feu vert à la réouverture à partir du 1er mars de nombreuses activités, dont les magasins, musées et installations sportives en extérieur, optant pour une ouverture "prudente et progressive".

- Premières vaccinations en Ukraine -

Après bien des retards et des critiques à l'adresse du gouvernement, l'Ukraine a entamé la vaccination de sa population mais les doses restent encore peu nombreuses pour une nation de près de 40 millions d'habitants.

- Vaccin: Bruxelles reste "optimiste" -

La présidente de la Commission européenne s'est dite "optimiste" sur l'évolution de la campagne de vaccination, à la veille d'un sommet de l'UE consacré notamment à la pandémie, et ce malgré certaines difficultés de production en Europe.

- Vaccin chinois en Hongrie -

La Hongrie commence à utiliser le vaccin du laboratoire chinois Sinopharm, devenant le premier pays de l'UE dans ce cas, après s'être déjà démarquée en recourant au vaccin russe Spoutnik V.

- Impact économique -

La crise sanitaire a lourdement pesé sur les comptes de la SNCF qui a perdu 3 milliards d'euros en 2020. Et le géant français de l'hôtellerie Accor a accusé une perte nette proche de deux milliards d'euros et vu son activité chuter de 60%.

L'aéroport londonien d'Heathrow est tombé dans le rouge avec une perte de deux milliards de livres.

- 25 millions de masques aux Américains -

L'administration de Joe Biden a annoncé qu'elle distribuerait gratuitement 25 millions de masques à partir du mois de mars.

- Une aubaine pour la mafia ? -

L'épidémie en Italie représente une aubaine pour la mafia en raison de l'afflux massif d'argent public et des projets d'investissement, a mis en garde la Direction des enquêtes anti-mafia.

- Israël: communiquer l'identité des non vaccinés -

Le Parlement israélien a autorisé le ministère de la Santé à communiquer à d'autres autorités du pays les identités des personnes non vaccinées, soulevant des inquiétudes quant au respect de la vie privée des citoyens qui refusent un vaccin.

- Plus de 2,48 millions de morts -

La pandémie a fait plus de 2,48 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP mercredi en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (502.681), devant le Brésil (248.529), le Mexique (181.809), l'Inde (156.567) et le Royaume-Uni (121.305).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

burs-paj-acm/cds/mr

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info