Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Publié le à Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Efficacité décevante pour le vaccin CureVac -

Le vaccin développé par le laboratoire allemand CureVac n'est efficace qu'à 48% pour prévenir le Covid-19, un taux bien plus faible que les autres vaccins à ARN messager déjà approuvés.

Ces résultats définitifs des essais cliniques à grande échelle du laboratoire rendent incertain l'avenir de ce produit, déjà commandé en masse par l'Union européenne.

- Le "pass sanitaire" européen entre en vigueur jeudi -

Vacciné, guéri ou testé négatif au Covid-19, il faudra à partir de jeudi montrer patte blanche pour franchir les frontières européennes, en utilisant le nouveau "pass sanitaire" désormais indispensable pour voyager dans 33 pays du Vieux Continent.

- 600 millions d'euros pour relancer les vaccins en Afrique -

Les bailleurs de fonds internationaux ont promis mercredi 600 millions d'euros au géant pharmaceutique sud-africain Aspen pour relancer la production de vaccins contre le coronavirus en Afrique, où seulement 1% de la population est vaccinée.

- Vaccins: la Banque mondiale augmente les financements -

La Banque mondiale a décidé d'augmenter de 8 milliards de dollars pour le porter à 20 milliards son plan d'aide pour aider les pays en développement à accéder aux vaccins, a annoncé son président David Malpass mercredi.

L'institution, qui avait approuvé en octobre dernier l'octroi initial de 12 milliards de dollars, n'a pour l'heure dépensé que 4 milliards de dollars via des projets dans 51 pays.

- Confinement au Bangladesh -

Un confinement très strict entre en vigueur jeudi au Bangladesh, frappé par une augmentation "alarmante et dangereuse" des cas de Covid-19 selon les autorités. La majorité des 168 millions d'habitants du pays devront rester chez eux, sauf urgences ou pour acheter des produits de première nécessité.

- France: tests payants pour les touristes étrangers -

Les tests de détection du Covid-19 deviendront "payants dès le 7 juillet pour les touristes étrangers" venant en France, a affirmé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Ils seront facturés "à hauteur de 49 euros pour les PCR et 29 euros pour les antigéniques", a ajouté M. Attal, pour qui "c'est une question de réciprocité sachant que ces tests sont payants dans la plupart des pays pour les Français qui voyagent".

- Le Portugal franchit la barre des 2.000 cas -

Le Portugal, confronté à une recrudescence de l'épidémie due au variant Delta, a franchi la barre des 2.000 nouveaux cas en 24 heures.

Le chef du gouvernement Antonio Costa, cas contact d'un de ses collaborateurs positif au Covid-19, a été placé à l'isolement bien que testé négatif et ayant déjà reçu les deux doses du vaccin.

- Euro: 2.000 résidents écossais contagieux -

Les autorités sanitaires écossaises ont recensé près de 2.000 cas de Covid-19 chez des personnes qui avaient assisté à des événements liés à l'Euro de football, en plein débat autour de la tenue des demi-finales et de la finale au stade londonien de Wembley.

- AstraZeneca fabriqué en Inde pas accepté dans l'UE -

La version indienne du vaccin d'AstraZeneca n'est pas autorisée dans l'UE en raison de la possibilité de "différences" avec l'original, a déclaré l'Agence européenne des médicaments.

L'Union africaine s'est plainte que la non reconnaissance par l'UE du vaccin Covishield, fabriqué en Inde à moindre coût, pourrait être préjudiciable aux populations d'Afrique où il est largement utilisé.

- Près de quatre millions de morts -

La pandémie a fait au moins 3.940.888 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts, 604.698, que de cas. Le Brésil, qui compte 518.066 morts, est suivi par l'Inde (398.454), le Mexique (232.803) et le Pérou (192.163).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. L'Organisation mondiale de la santé estime que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement calculé.

burs-kd-acm/am/ob

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info