Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Publié le à Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Le variant Omicron présente "un risque très élevé" (OMS) -

Le nouveau variant Omicron présente "un risque très élevé" au niveau mondial, a mis en garde l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lundi, tout en soulignant les nombreuses incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du variant.

- Lourdes pertes pour le tourisme mondial -

Le secteur touristique mondial devrait encore perdre 2.000 milliards de dollars cette année en raison des restrictions liées à la pandémie, a annoncé lundi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Cette estimation est similaire aux pertes de 2020. Les arrivées de touristes internationaux devraient ainsi rester cette année "de 70 à 75% inférieures" à celles de l'avant-pandémie.

- Afrique du Sud: vers une hausse exponentielle des contaminations -

L'Afrique du Sud, où a d'abord été détecté le nouveau variant Omicron, devrait passer les 10.000 contaminations quotidiennes de Covid d'ici la fin de la semaine, a mis en garde lundi l'épidémiologiste sud-africain Salim Abdool Karim.

Quelque 2.800 nouveaux cas ont été enregistrés dimanche dans ce pays, contre seulement 500 la semaine précédente et 275 auparavant.

- Premiers cas du variant au Portugal, en Autriche, en Ecosse -

La liste des pays où Omicron est détecté ne cesse de s'allonger lundi notamment en Europe.

Treize cas de Covid-19 identifiés samedi chez les footballeurs du club portugais Belenenses SAD sont les premiers au Portugal à être "liés" au variant, selon l'Institut national de santé (Insa).

Le variant a aussi été signalé en Autriche chez une personne ayant récemment voyagé en Afrique du Sud, selon le gouvernement autrichien.

Six cas ont été détectés en Ecosse, certains sans lien avec des voyages à l'étranger, a annoncé le gouvernement écossais.

- Le Japon ferme ses frontières -

Le Japon va refermer ses frontières à tous les visiteurs étrangers face au variant Omicron, a annoncé lundi le gouvernement nippon, trois semaines après avoir assoupli certaines restrictions pour permettre l'entrée des voyageurs d'affaires, étudiants et stagiaires étrangers.

- Australie et Philippines reportent leur réouverture -

L'Australie a suspendu lundi son projet de réouverture des frontières aux étudiants et aux travailleurs qualifiés, invoquant les incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du variant Omicron.

Les Philippines ont de leur côté suspendu leur projet de réouverture des frontières aux touristes entièrement vaccinés.

Ces réouvertures étaient initialement prévues le 1er décembre dans les deux pays.

- Singapour et la Malaisie rouvrent leur frontière -

Singapour et la Malaisie ont assoupli lundi les restrictions pesant sur leur frontière terrestre, après près de deux ans de quasi fermeture du passage entre les deux pays d'Asie du Sud-Est, qui était l'un des plus empruntés au monde.

Les Singapouriens et Malaisiens vaccinés et ceux qui bénéficient du statut de résident permanent et d'un permis de travail dans ces pays, peuvent à compter de lundi passer par le pont d'un kilomètre les séparant, sans se soumettre à une quarantaine.

- Près de 5,2 millions de morts -

La pandémie a fait au moins 5.197.718 millions de morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, lundi à 11h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé, avec 776.639 décès, devant le Brésil (614.278), l'Inde (468.790), le Mexique (293.897) et la Russie (273.964).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui calculé à partir des chiffres officiels.

burs-paj/mw/lch

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info