Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Publié le à Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- L'OMS met en garde contre un "cocktail toxique" -

Le monde fait face à un "cocktail toxique" à cause de l'insuffisance de la couverture vaccinale contre le Covid-19 et du niveau de dépistage, a mis en garde le chef de l'OMS mercredi, assurant qu'il s'agissait d'un terrain propice pour les variants.

"La fin de la pandémie n'est pas une question de chance, c'est une question de choix", a déclaré le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Cet avertissement intervient au moment où l'apparition du nouveau variant Omicron du coronavirus courant novembre a replongé la planète dans la panique.

"Au moins 23 pays dans cinq des six régions de l'OMS ont maintenant signalé des cas d'Omicron et nous nous attendons à ce que ce nombre augmente", a dit M. Tedros.

- Ursula von der Leyen pour une "discussion" sur la vaccination obligatoire -

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a estimé que l'UE devrait avoir dès maintenant une "discussion" sur la vaccination obligatoire, tout en soulignant qu'une telle décision relevait des Etats membres.

Elle a aussi annoncé que la version pour enfants du vaccin contre le Covid de Pfizer/BioNTech serait disponible à partir du 13 décembre. L'agence européenne chargée des épidémies a recommandé mercredi de vacciner les cinq-onze ans.

- Danemark : record absolu de cas de Covid -

Le Danemark a enregistré mercredi un nombre record de nouveaux cas de Covid-19, avec 5.120 contaminations ces dernières 24 heures, quelques jours après l'introduction de nouvelles restrictions visant à juguler la nouvelle vague.

Les autorités sanitaires ont décidé d'introduire un test obligatoire pour les voyageurs en provenance de Doha et de Dubaï, après la détection au Danemark d'un cas du nouveau variant Omicron chez une personne de retour du Qatar.

- Menace pour la reprise économique mondiale -

Le variant Omicron "pourrait représenter une menace pour la reprise" économique mondiale, a averti Laurence Boone, la cheffe économiste de l'OCDE.

"La priorité demeure de s'assurer que les vaccins sont produits et distribués le plus rapidement possible à travers le monde, y compris les doses de rappel", estime l'organisation.

- Suspension des réservations vers le Japon -

Le Japon a demandé aux compagnies aériennes de suspendre toutes les nouvelles réservations à destination de son territoire pendant une durée d'un mois, face aux craintes concernant le variant Omicron.

- Durcissement -

La France a annoncé un durcissement des conditions d'accès à son territoire en imposant notamment un test négatif à tous les voyageurs, même vaccinés, en provenance d'un pays situé hors de l'Union européenne.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a également déclaré que les vols avec dix pays de l'Afrique australe reprendraient à partir de samedi mais avec un "encadrement extrêmement strict et drastique". Seuls les Français, les ressortissants de l'UE, les diplomates et les membres du personnel navigant pourront rejoindre la France à partir de ces pays.

Washington souhaite aussi des conditions de test plus strictes pour les voyageurs entrant sur le territoire américain et envisagent l'instauration d'une quarantaine à l'arrivée aux Etats-Unis, selon des responsables sanitaires.

- Négociation internationale -

Les 194 membres de l'OMS ont entamé un processus de négociation en vue d'aboutir à un accord international pour mieux éviter et combattre une prochaine pandémie, en pleine 5e vague de Covid. Un rapport intermédiaire est attendu pour mai 2023, suivi de conclusions un an plus tard.

- Plus de 5,2 millions de morts -

La pandémie a fait au moins 5.214.847 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, mercredi en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 780.233 morts, devant le Brésil (614.681), l'Inde (469.247), le Mexique (294.246) et la Russie (276.419).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui calculé à partir des chiffres officiels.

burx-paj-acm/mw/bds

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info