Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Publié le à Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Etats-Unis: contrôle plus serré des voyageurs internationaux -

Les Etats-Unis exigeront à partir du "début de la semaine prochaine" que tous les voyageurs étrangers entrant sur le territoire présentent un test négatif réalisé dans la journée précédant le départ, en plus d'être vaccinés, a fait savoir jeudi la Maison Blanche.

L'administration du président Joe Biden a dévoilé une série de mesures destinées à doper la vaccination et à faire face à la propagation du Covid-19 pendant l'hiver, alors qu'un premier cas du nouveau variant Omicron vient d'être détecté dans le pays.

- Allemagne: vers un nouveau tour de vis -

L'Allemagne va décider jeudi de restrictions supplémentaires contre la virulente nouvelle vague d'infections, dont de possibles fermetures de bars et autres lieux publics.

Après un premier round de discussions mardi, la chancelière Angela Merkel, son successeur annoncé Olaf Scholz et les dirigeants des 16 régions du pays se réunissent de nouveau pour peaufiner leur arsenal de mesures, avant une obligation vaccinale qui fait désormais consensus.

- France: premier cas d'Omicron en métropole -

Un premier cas de variant Omicron a été confirmé chez un homme résidant en Seine-et-Marne, près de Paris, dépisté à son retour d'un voyage au Nigeria, a annoncé jeudi l'Agence régionale de santé (ARS).

Sa femme, qui l'accompagnait, a été testée positive au Covid-19 et un séquençage est en cours pour vérifier s'il s'agit également du variant Omicron, qui jusqu'à présent n'avait été identifié en France que sur l'île de la Réunion dans l'océan Indien.

Les Etats-Unis, l'Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis ont rejoint les pays de plus en plus nombreux ayant confirmé au moins un cas du nouveau variant Omicron.

- Examen accéléré du vaccin Valneva -

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé jeudi le lancement de l'examen accéléré du vaccin anti-Covid du laboratoire franco-autrichien Valneva, avec lequel la Commission européenne a conclu un accord allant jusqu'à 60 millions de doses d'ici à 2023.

- Le Royaume-Uni approuve le traitement de GSK -

L'agence du médicament britannique (MHRA) a annoncé jeudi avoir autorisé l'anticorps monoclonal de GlaxoSmithKline contre le coronavirus chez les personnes à risque, le laboratoire britannique soulignant que le traitement restait actif contre le nouveau variant Omicron.

Développé en partenariat avec le laboratoire californien Vir Biotechnology, le sotrovimab est le deuxième traitement contre le coronavirus approuvé en un mois par le Royaume-Uni, après le molnupiravir du laboratoire américain Merck.

- ONU: l'aide d'urgence lestée par le Covid -

Il faudra à l'ONU au moins 41 milliards de dollars en 2022 pour secourir 183 millions de personnes parmi les plus vulnérables, dans un monde ravagé par le Covid-19, les conflits et le changement climatique, selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (OCHA).

Au total, 274 millions de personnes devraient avoir besoin d'une aide d'urgence l'an prochain, un bond de 17% par rapport à une année 2021 déjà record.

- Plus de 5,2 millions de morts -

La pandémie a fait au moins 5.223.072 millions de morts morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 782.100 morts, devant le Brésil (614.964), l'Inde (469.724), le Mexique (294.428) et la Russie (277.640).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui calculé à partir des chiffres officiels.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info